Record de spectateurs aux Journées cinématographiques de Soleure

Les Journées cinématographiques de Soleure ont pris fin jeudi soir avec un record: la 49e édition de la manifestation a attiré 65'000 spectateurs, soit environ 5000 de plus que l'année précédente. Deux films sur des migrants ont été primés par le jury et le public.

Le Prix de Soleure, doté de 60'000 francs, a été décerné à Kaveh Bakhtiari pour son film documentaire "L'escale", consacré à des réfugiés iraniens bloqués en Grèce.

Le Prix du public est allé à Anna Thommen pour son film "Neuland", qui montre une classe d'intégration à Bâle où un enseignant engagé prépare des migrants à la vie en Suisse.

Thème d'actualité

Le thème des deux films primés est d'une actualité brûlante puisque la Suisse doit voter le 9 février sur le thème de la migration avec l'initiative de l'UDC. Le jury du festival était composé de l'écrivain Lukas Bärfuss, de la scénariste Güzin Kar et du sociologue genevois Jean Ziegler.

Du matin tôt à tard le soir, les salles étaient très bien remplies, a indiqué jeudi à l'ats la directrice du festival Seraina Rohrer, en tirant un premier bilan de la manifestation.

Larmes et ovation

Le public a réagi intensément aux projections. A la fin du film dramatique "Der letzte Mensch" (Le dernier homme), la salle sanglotait, raconte la directrice. L'acteur Mario Adorf et le metteur en scène Peter Liechti ont été chaleureusement applaudis.

Un autre point fort du festival a été le film documentaire "Millions can walk", de Christoph Schaub et Kamal Musale, qui raconte la vie d'Indiens sans terre. A la fin de la représentation, la salle était debout pour applaudir.

Nouvelle identité visuelle

Au cours des prochains mois, les organisateurs vont commencer à préparer la 50e édition du festival. La manifestation va se donner une nouvelle identité visuelle, l'actuelle datant de 14 ans. Le financement de la prochaine édition est sur la bonne voie, a précisé la directrice.

Les Prix du film de télévision suisse 2014 ont été remis aux acteurs Barbara Terpoorten-Maurer, Jonathan Loosli, Florence Quartenoud et Leonardo Nigro. Ils reçoivent chacun 10'000 francs pour leur interprétation d'un rôle principal ou secondaire dans une production télévisuelle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes