Ouverture des 35es Journées de Soleure sous le signe des "débuts"

Les Journées littéraires de Soleure se sont ouvertes avec un débat sur les "premières phrases". Un sujet qui s'accorde avec le titre porté par cette 35e édition: "Débuts". Une centaine d'écrivains et une vingtaine de traducteurs participent jusqu'à dimanche aux ateliers, tables rondes et lectures.Environ 12'000 visiteurs sont attendus à Soleure sur trois jours pour ce rendez-vous annuel placé sous le signe du renouveau. Avec Bettina Spoerri, les Journées littéraires ont en effet désormais une nouvelle directrice. La journaliste succède à Veronika Jaeggi qui a dirigé l'événement depuis sa création.Salon de la poésiePour la première fois également, un groupe de réflexion de 15 personnes a été créé avec pour mission de composer la première "Déclaration de Soleure". Le but est de lancer une large discussion sur les rapports entre littérature et société, expliquent les organisateurs. Cette année, la question centrale touche à l'encouragement de la littérature.Par ailleurs, un accent spécial est placé sur la création lyrique avec le "Salon de la poésie". Une vitrine présente en outre quelques premiers et seconds romans de Suisse et des pays voisins. Deux expositions sont consacrées aux "graphic novels", à la frontière entre le roman et la bande dessinée.Un quart de francophonesMais la pièce maîtresse du festival reste le panorama des nouveautés littéraires helvétiques. Les lauréats des prix fédéraux récompensant les meilleures livres de 2012 liront des extraits de leurs oeuvres. Parmi eux, les Romands Catherine Safonoff et Marius Daniel Pepescu. Ils ont reçu jeudi leur récompense des mains du ministre de la culture Alain Berset.L'humoriste satirique Franz Holer reçoit lui dimanche le Prix de littérature pour l'ensemble de son oeuvre. L'écrivain Urs Widmer est aussi honoré à l'occasion de son 75e anniversaire.Des auteurs internationaux font également le déplacement, à l'image du Français Alexi Jenni ou de l'Américain Michael Cunningham. Au total, près d'un quart des auteurs invités sont de langue française. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes