Huées pour la mise en scène de "L'Or du Rhin" à Bayreuth

Le metteur en scène allemand Frank Castorf a refusé de monter sur scène après la première de "L'Or du Rhin", copieusement huée vendredi soir au Festival de Bayreuth. Cet opéra est le premier volet d'une nouvelle production de la Tétralogie de Richard Wagner.

Lorsque le rideau est retombé, les 2000 festivaliers ont hué et vivement sifflé la mise en scène de cet ouvrage joué à guichet fermé au célèbre Festspielhaus de Bayreuth, en Allemagne. En revanche, les chanteurs et le chef d'orchestre russe Kirill Petrenko ont été chaleureusement applaudis.

Le Ring avait pourtant été annoncé comme devant être l'apogée de l'année du bicentenaire de la naissance de Wagner.

Enfant terrible du théâtre allemand, Franck Castorf, 62 ans, a fait le pari de transposer l'oeuvre de Wagner dans l'Amérique d'aujourd'hui. Il a opté pour un motel minable sur la célèbre Route 66 avec un Wotan et les autres dieux en gangsters et malfaiteurs armés de battes de base-ball.

Les vierges du Rhin ont été transformées dans sa mise en scène en grosses prostituées blondes, tandis que le dieu du feu Loge est incarné par un journaliste de la presse à sensation. Le prochain épisode, "La Walkyrie" sera présenté en première samedi.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus