Holocauste: le Suisse Carl Lutz avait sauvé 50'000 personnes

Un film documentaire sur Carl Lutz est sorti en première mondiale ce week-end à Budapest. Vice-consul suisse en Hongrie dans les années 40, il est le premier citoyen suisse à avoir reçu le titre de "Juste parmi les Nations"pour avoir sauvé plus de 50'000 juifs hongrois.

La Suisse ne lui a rendu hommage que 20 ans après sa mort. D'où le titre du documentaire du réalisateur grison Daniel von Aarburg: "Carl Lutz. L'honneur oublié".

Durant la Deuxième Guerre mondiale, près de 600'000 des 800'000 juifs hongrois ont été tués par les nazis. Carl Lutz (1895-1975) en a sauvé entre 50'000 et 62'000, selon les sources, en leur remettant un passeport à croix blanche, synonyme de protection.

Célébrités

Plusieurs des personnes sauvées par le vice-consul suisse sont devenues célèbres: l'écrivain György Konrad, la philosophe Agnes Heller ou le grand rabbin de Budapest Jozsef Schweitzer. Vivant aujourd'hui en Israël ou aux Etats-Unis, ils apparaissent comme témoins de leur époque dans le film documentaire.

Carl Lutz a sauvé des dizaines de milliers de Juifs de la déportation notamment parce qu'il connaissait Adolf Eichmann, qu'il a rencontré. M.Lutz était bien vu des autorités allemandes pour avoir rendu des services - on ignore lesquels - à Berlin lors de sa mission précédente en Palestine.

Dépression

Victime d'une dépression nerveuse après la guerre, Carl Lutz a été choqué par l'attitude de ses supérieurs. Ces derniers ont conduit contre lui une enquête administrative pour abus de compétence ou pour des factures de frais. Ce n'est que 20 ans après sa mort que la Confédération lui a enfin rendu un hommage officiel.

Israël n'a pas attendu. Il a été le premier citoyen suisse à recevoir en 1964 le titre de "Juste parmi les Nations" du mémorial de l'Holocauste à Jérusalem, Yad Vachem.

En Suisse alémanique

Daniel von Aarburg, l'auteur du documentaire, ignore si ce dernier continuera d'être montré en Hongrie. Cela dépend des autorités politiques, a-t-il dit devant des médias. Un distributeur précédemment intéressé a en effet résilié le contrat, expliquant sa décision par le climat politique difficile en Hongrie.

En Suisse, le documentaire devrait être montré dès août, mais seulement dans les cinémas de la partie alémanique pour l'heure.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus