"Grace de Monaco" d'Olivier Dahan ouvrira le Festival de Cannes

"Grace de Monaco", le biopic du Français Olivier Dahan avec Nicole Kidman dans le rôle-titre, fera l'ouverture du Festival de Cannes le 14 mai en "avant-première mondiale", a annoncé vendredi le festival. Le film sera projeté en sélection officielle hors compétition.

Le Festival, qui fêtera sa 67e édition, ne dit pas quelle version sera présentée, ni si elle sortira aux Etats-Unis. Un conflit artistique oppose depuis des mois Olivier Dahan au producteur américain Harvey Weinstein.

Selon le magazine américain "Hollywood Reporter", la société Weinstein Co. vient de retirer le film de son calendrier de sorties aux Etats-Unis, sans annoncer de nouvelle date.

Olivier Dahan s'était insurgé l'automne dernier dans la presse contre la version du biopic concoctée par Harvey Weinstein, la jugeant "catastrophique".

"Ils veulent un film commercial, c'est-à-dire au ras des pâquerettes, en enlevant tout ce qui dépasse, tout ce qui est trop abrupt, en enlevant tout ce qui est cinéma, tout ce qui fait la vie (...) Et les décisions ne sont prises que par rapport au marketing, à la sortie, etc.". "Mais ce n'est pas encore fini, je n'ai pas abandonné", avait-il affirmé.

"Importantes inexactitudes"

Début 2013, les trois enfants de Grace de Monaco avaient pris leurs distances avec cette production.

Le film "relate une page, réécrite et inutilement 'glamourisée', de l'histoire de la principauté de Monaco et de leur famille comportant à la fois d'importantes inexactitudes historiques et une série de scènes purement fictionnelles", avaient affirmé le souverain Albert II et ses soeurs Caroline et Stéphanie.

Projet avec Hitchcock

Le long métrage d'Olivier Dahan est centré sur un moment de la vie de l'actrice américaine Grace Kelly. Celle-ci est au sommet de sa gloire lorsqu'elle épouse le Prince Rainier III (Tim Roth) en 1956, devenant Grace de Monaco.

Six ans plus tard, alors qu'elle peine à assumer ses fonctions princières, Alfred Hitchcock lui propose de revenir à Hollywood pour jouer dans son nouveau film, Marnie. "Au même moment, la France menace de taxer, voire d'annexer Monaco, ce petit pays dont elle est devenue la monarque", poursuit le festival.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes