Fresque découverte sur le chantier du Parlement vaudois à Lausanne

Le chantier du nouveau Parlement vaudois a réservé "une belle surprise". Une fresque du début du 14e siècle a été mise au jour, ce qui fait de l'ensemble une des plus vieilles peintures murales connues de Suisse. La découverte sera mise en valeur pour le public, a indiqué lundi le conseiller d'Etat Pascal Broulis.

Le chantier du Parlement a atteint son niveau le plus bas et l'on peut reconstruire désormais. Le 17 octobre, une petite merveille est apparue: une fresque d'origine profane "d'un grand intérêt historique et d'une technique picturale remarquable". Elle devait décorer une pièce d'apparat de la demeure d'un notable.

La découverte, unique pour le canton, se situait à côté des futures toilettes du Parlement, presque cachée. Afin de la mettre en valeur, la planification du bâtiment a été reconsidérée et les sanitaires déplacés. La fresque sera dans l'axe de la nouvelle ouverture sur la rue de la Cité-Devant, s'est réjoui Pascal Broulis.

L'exécutif et le législatif sont d'accord de rajouter quelque 300'000 francs pour donner à cette peinture murale toute sa place. A cette oeuvre du début du 14e siècle répondra une réalisation de "rupture" pour le nouveau parlement. Due à Anne-Julie Raccoursier, elle s'intitule "Vidéo Confiance" et mettra en regard les citoyens et ceux qu'ils ont élus.

Les portraits de plus de 30 personnes de la société civile défileront en boucle sur des écrans en différents endroits du futur siège du législatif vaudois, a indiqué Brigitte Waridel, cheffe du Service des affaires culturelles. Auparavant, la conseillère d'Etat Anne-Catherine Lyon avait salué la sortie de presse de l'ouvrage "Vaud. Art et architecture: 1974-2014. 40 ans d'interventions artistiques dans les bâtiments de l'Etat de Vaud".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes