Festival du Prix du cinéma bernois: deux films primés

Deux Prix du cinéma bernois, dotés chacun de 20'000 francs, sont décernés cette année. L’un revient à l’essai "Elégie pour un phare" de la Romande Dominique de Rivaz et l’autre à la fiction "Der Goalie bin ig" (C’est moi le gardien de but) de Sabine Boss.

Les titres des films primés ont été rendus publics samedi lors de la cérémonie de clôture du Festival du Prix du cinéma bernois, à la Reitschule.

Dans l’essai "Elégie pour un phare", de Dominique Rivaz, le héros est un phare du Grand Nord de la Russie, à jamais éteint, explique l'Office de la culture du canton de Berne dimanche. La réalisatrice en fait le symbole du deuil de son père et d’une mélancolie qui dépasse son propre destin.

"Der Goalie bin ig" couronné

La fiction "Der Goalie bin ig", réalisée par Sabine Boss, s'inspire du bestseller éponyme de Pedro Lenz. Elle dépeint la vie d'un anti-héro, un ex-toxicomane dans les années 80, le tout en dialecte bernois.

Le jury a également attribué un prix de reconnaissance de 10'000 francs chacun au documentaire d’Irene Loebell "Life in Progress" et au film d’animation "Timber", réalisé par Nils Hedinger.

Enfin, le public du Festival du Prix du cinéma bernois a encore décerné deux prix: "Der Antiquar" d'Andrea Leila Kühni (meilleur court métrage) et "Der Goalie bin ig" (meilleur long métrage).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus