Voyage culturel avec « Entre les Lignes » sur la ligne Delle-Delémont

C'est l'aboutissement d'un projet insolite qu'a présenté vendredi l'Association Interligne ...
Voyage culturel avec « Entre les Lignes » sur la ligne Delle-Delémont

Voyage culturel avec

Photo: Anicée Willemin - Entre les lignes

C'est l'aboutissement d'un projet insolite qu'a présenté vendredi l'Association Interligne TGV Belfort-Bienne sur le trajet entre les gares de Delle (F) et de Delémont: un voyage culturel avec la lecture musicale d'un roman.

Lancé en octobre 2021, le projet culturel 'Entre les Lignes' a invité douze artistes en tout genre à prendre place dans le train sur la ligne Bienne-Belfort pour y créer une oeuvre. Ces chansons, romans ou podcasts doivent permettre aux usagers de cette ligne de vivre une expérience singulière.

Nicolas Turon, auteur, et Fabrice Bez, accordéoniste et compositeur, se sont livrés vendredi à la lecture musicale du roman policier 'Un Aller sans retour' dans le train au départ de Delle (F) en direction de Delémont. Leur prestation s'est déroulée en présence du ministre jurassien David Eray et du conseiller départemental du Territoire de Belfort Cédric Perrin.

Créer une dynamique

'Entre les Lignes' est mis en oeuvre dans le cadre du projet Interreg BienBel porté par l'Association Interligne TGV Belfort-Bienne. L'objectif est de mettre en place des actions de promotion comme des manifestations et des animations pour l'utilisation de cette ligne et pour contribuer aux échanges frontaliers.

Plusieurs actions ont déjà eu lieu dans le train reliant Bienne à Belfort. En avril, le groupe neuchâtelois des 'Petits Chanteurs à la gueule de bois' avait relevé le défi, prenant le train un jour de semaine, d'écrire une chanson dans la nuit et de jouer sa création dans le train du retour à l'aube.

Pour l'heure, la fréquentation de la ligne Belfort-Bienne, en particulier sur le tronçon entre Delle et Delémont, ne répond pas pleinement aux attentes du canton du Jura et des autorités du Territoire de Belfort, même si l'année 2022 est revenue au niveau d'avant la pandémie. Les pendulaires souhaitent notamment une amélioration sur le plan de la cadence.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus