Une entreprise suisse sur trois admet des pots-de-vin à l'étranger

La corruption reste très répandue dans les affaires à l'étranger. Une entreprise helvétique ...
Une entreprise suisse sur trois admet des pots-de-vin à l'étranger

La corruption reste très répandue dans les affaires à l'étranger. Une entreprise helvétique sur trois actives à l'international admet avoir versé des pots-de-vin dans d'autres pays, selon une enquête publiés par Transparency International (TI) Suisse.

Malgré le renforcement des mesures anti-corruption, la pratique illicite des versements informels ou des 'cadeaux' est toujours aussi courante dans les activités à l'étranger, observe mercredi l'ONG. La corruption semble même en hausse, selon l'étude publiée conjointement par TI et la HES des Grisons.

L'enquête en ligne menée auprès de 539 entreprises helvétiques de toutes tailles et de tous les secteurs actives à l'étranger montre que 52% d'entre elles sont confrontées à des demandes de paiements informels, qui sont 'attendus' de leur part. Et parmi celles-ci, 63% avouent effectuer de tels versements.

Les PME sont tout aussi touchées que les multinationales. En moyenne, les entreprises consacrent 5,6% du chiffre d'affaires réalisé dans le pays concerné aux versements sous le manteau.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus