Ukraine: le journaliste russe Babtchenko apparaît vivant devant la presse

Le journaliste russe Arkadi Babtchenko est apparu vivant devant la presse à Kiev, selon l'AFP ...
Ukraine: le journaliste russe Babtchenko apparaît vivant devant la presse

Ukraine: le journaliste russe réapparaît vivant, complot déjoué selon Kiev

Photo: KEYSTONE/EPA/INNA SOKOLOVSKA

L'annonce de l'assassinat du journaliste russe Arkadi Babtchenko était un coup monté destiné à déjouer un complot visant à le tuer, a dit mercredi le chef de la Sécurité d'Etat ukrainienne (SBU). Le journaliste est apparu bien vivant lors d'une conférence de presse.

Il a présenté ses excuses à ses proches, particulièrement à sa femme Oletchka, pour avoir été contraint de les laisser croire à sa mort. 'Je suis désolé, mais il n'y avait pas d'autre possibilité. Il a fallu deux mois pour préparer l'opération. J'ai été mis au courant il y a un mois', a expliqué M. Babtchenko.

'A la suite de cette opération, un homme a été arrêté, il est en détention', a-t-il ajouté. Le chef de la Sécurité nationale ukrainienne a pour sa part affirmé que les services spéciaux russes avaient ordonné l'assassinat du journaliste et qu'un homme de main ukrainien avait été recruté pour 40'000 dollars.

'Manoeuvres propagandistes'

L'annonce de la mort du journaliste russe avait déclenché une violente guerre des mots entre Kiev et Moscou. A l'annonce que M. Babtchenko était en vie, le ministère russe des Affaires étrangères s'est dit 'heureux', mais a accusé l'Ukraine de 'manoeuvres propagandistes'.

Arkadi Babtchenko, 41 ans, dénonce notamment la politique russe dans l'est de l'Ukraine et en Syrie. Il a fui la Russie début 2017 à la suite de menaces de mort. Trois opposants russes au Kremlin ont été tués à Kiev en deux ans. A chaque fois, l'Ukraine a mis en cause Moscou, mais les enquêtes n'ont pas abouti.

Les autorités ukrainiennes avaient fait croire mardi que M. Babtchenko avait été tué par balles en rentrant à son appartement. Il avait ajouté que sa femme l'avait trouvé baignant dans son sang.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus