USA: les ventes au détail augmentent plus que prévu (+0,4%) en juin

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en juin dépassant les attentes ...
USA: les ventes au détail augmentent plus que prévu (+0,4%) en juin

USA: les ventes au détail augmentent plus que prévu (+0,4%) en juin

Photo: KEYSTONE/EPA/ERIK S. LESSER

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en juin dépassant les attentes des analystes, a annoncé mardi le département du Commerce tandis que les prix des produits importés ont chuté.

L'indice des ventes des détaillants et restaurants s'est établi à 519,9 milliards de dollars (presque autant en francs), les prix affichant une solide progression de 0,4% par rapport à mai, selon ces données corrigées des variations saisonnières. Les analystes anticipaient, eux, une hausse moins importante de 0,2%.

Sur un an, les ventes au détail sont en hausse de 3,4%.

Sur le mois, sans les voitures, les ventes au détail ont aussi augmenté de 0,4% et de 0,7% sans celles d'essence, alors que les ventes des stations-service ont reculé de 2,8%.

Parmi les secteurs en hausse figurent les ventes de matériaux de construction et d'équipements de jardin (+0,5%) alors qu'elles étaient en fort repli le mois d'avant, celles d'alimentation et d'habillement (+0,5% également).

Les ventes en ligne sont en hausse de 1,7% sur le mois et de 13,4% sur l'année.

Si les ventes au détail ne représentent environ qu'un gros quart de la consommation, car les Américains dépensent davantage dans les services, elles donnent une première idée de l'évolution des dépenses de consommation des ménages.

Le gouvernement a par ailleurs publié l'évolution des prix à l'importation qui ont glissé de 0,9% en juin, la plus forte chute en six mois reflétant la baisse des prix de l'énergie et le ralentissement de la croissance mondiale.

Sans les prix de l'énergie qui ont chuté de 6,5%, les prix à l'importation ont perdu 0,3%.

Sur un an, les prix importés sont en recul de 2%, la plus forte chute annuelle depuis trois ans, a précisé l'administration.

Par origine géographique, les prix canadiens (-2,7%) sont dans le rouge mais aussi les prix européens (-0,4%, dont -0,5% pour la France). Les prix des importations en provenance du Mexique ont baissé de 1,3% et ceux de Chine de 0,1%.

/ATS
 

Actualités suivantes