Trump devra donner son avis sur la retransmission de son procès

L'ancien président américain Donald devra se prononcer sur la question de la retransmission ...
Trump devra donner son avis sur la retransmission de son procès

Trump devra donner son avis sur la retransmission de son procès

Photo: KEYSTONE/AP/Spencer Platt

L'ancien président américain Donald devra se prononcer sur la question de la retransmission télévisée de son procès à Washington, a ordonné vendredi une juge fédérale. La décision finale n'appartient cependant pas au milliardaire républicain.

A partir du 4 mars 2024, M. Trump sera jugé dans la capitale fédérale américaine pour ses tentatives d'inverser les résultats de l'élection présidentielle de 2020, un événement d'importance majeure à quelques mois seulement de la présidentielle.

La magistrate, qui présidera le procès fédéral, a donné jusqu'au 10 novembre aux avocats de M. Trump pour livrer leur réponse. Aux Etats-Unis, la retransmission vidéo des procès est possible devant les tribunaux de certains Etats, mais les procès fédéraux ne sont généralement pas télévisés.

Dans sa requête à la cour, le groupe de presse américain NBCUniversal Media demande que, dans le cas où la retransmission directe serait interdite, des caméras puissent toutefois accéder à la salle d'audience pour enregistrer et diffuser ultérieurement les images du procès.

Même si la défense de Donald Trump venait à accepter une telle demande, il n'est pas certain que la juge veuille ou soit même en capacité d'approuver une telle mesure. Jusqu'à présent, les caméras n'ont pas été autorisées au cours des audiences préliminaires de l'affaire, tenues dans l'enceinte du tribunal fédéral de Washington.

Caractère exceptionnel

NBCUniversal Media fait valoir le caractère exceptionnel de ce rendez-vous judiciaire: 'Si un procès devait être télévisé, ce devrait être celui-ci, pour le bien des Américains'.

L'un des avocats de Donald Trump s'est dit dans le passé en faveur de la présence de caméras pour suivre cette affaire afin que 'les Américains puissent voir ce qu'il se passe dans notre système judiciaire criminel'.

Le républicain, candidat à la Maison-Blanche pour 2024, a été inculpé par la justice fédérale pour ses tentatives d'inversion des résultats de l'élection présidentielle de 2020, notamment pour son rôle dans l'attaque du Capitole, envahi le 6 janvier 2021 par ses partisans.

Ce procès à Washington sera le premier au pénal pour Donald Trump. L'homme est également poursuivi dans l'Etat de New York pour des paiements suspects à une ancienne actrice de films X et en Floride pour sa gestion négligente de documents confidentiels après son départ de la Maison-Blanche.

Avec plusieurs de ses enfants, le milliardaire républicain est actuellement jugé au civil par un tribunal de l'Etat de New York, pour des fraudes financières présumées dans la gestion de son empire immobilier.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus