Tests massifs de personnes asymptomatiques à Bâle-Campagne

Bâle-Campagne innove dans la lutte contre le coronavirus. Le canton va tester la salive de ...
Tests massifs de personnes asymptomatiques à Bâle-Campagne

Tests massifs de personnes asymptomatiques à Bâle-Campagne

Photo: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Bâle-Campagne innove dans la lutte contre le coronavirus. Le canton va tester la salive de 50'000 personnes asymptomatiques chaque semaine jusqu'en juillet dans des écoles, des entreprises, des hôpitaux et dans son administration.

A travers cette campagne qui commence la semaine prochaine, les autorités souhaitent détecter un maximum de personnes ignorant qu'elles sont infectées, afin d'endiguer au maximum la progression de la pandémie. La participation aux tests salivaires hebdomadaires est gratuite et volontaire, indique mardi le gouvernement de Bâle-Campagne.

Echantillons regroupés

Les analyses sont menées sur la base de la méthode PCR, comme pour les tests classiques par frottis. Pour limiter leurs coûts, les échantillons sont mis en commun par groupes de personnes, puis analysés. Lorsque le résultat d'un groupe est positif, toutes les personnes qui y appartiennent sont testées une nouvelle fois individuellement.

Les tests commencent la semaine prochaine dans plusieurs classes scolaires et parmi le personnel de l'administration publique du canton. Par la suite, le nombre de personnes testées passera à 50'000 en y ajoutant des employés d'établissements sanitaires, d'hôpitaux, d'entreprises et de secteurs supplémentaires de l'administration.

Coût: 14 millions de francs

En testant les mêmes 50'000 personnes chaque semaine, 1,3 million de tests sont prévus jusqu'à la fin-juillet. Le coût de cette campagne est estimé à 14 millions de francs.

Bâle-Campagne entend demander une participation financière à la Confédération, le Conseil fédéral ayant décidé, la semaine dernière, de rendre les tests également gratuits pour les personnes qui ne présentent aucun symptôme. En cas de refus des autorités fédérales, l'exécutif de Bâle-Campagne entend demander un cofinancement des entreprises participant aux tests.

Selon plusieurs études scientifiques, les personnes infectées mais asymptomatiques ont particulièrement fait progresser la pandémie ces derniers mois. Ainsi, le nombre de cas d'infections non recensés est estimé à 20'000 à Bâle-Campagne, selon une étude. A cela s'ajoute la présence de cas mutants très infectieux dans le canton, invoque son gouvernement.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus