Temenos aiguise l'appétit du suédois EQT

Temenos aurait capté l'attention d'EQT. La société suédoise d'investissements évalue une potentielle ...
Temenos aiguise l'appétit du suédois EQT

Temenos aiguise l'appétit du suédois EQT

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Temenos aurait capté l'attention d'EQT. La société suédoise d'investissements évalue une potentielle acquisition du développeur genevois de logiciels bancaires, croit savoir Bloomberg. Contactés par AWP, Temenos et EQT n'ont pas souhaité commenter des 'spéculations'.

Les investisseurs semblaient enthousiasmés par cette nouvelle. Vers 11h00, l'action Temenos prenait 8,7% à 133,50 francs, dans un SLI en recul de 0,30%. A ce cours, la capitalisation boursière du groupe genevois s'approchait des 10 milliards de francs.

En cas de succès de l'opération, cette acquisition serait la plus importante pour une entreprise cotée en Europe en 2021, selon les calculs de Bloomberg. L'information dévoilée mercredi par l'agence américaine se base sur des sources dites proches du dossier.

Pour la Banque cantonale de Zurich (ZKB), l'affaire manque de clarté à ce stade. L'analyste Andreas Müller rappelle que Temenos a été par le passé la cible de nombreuses rumeurs de reprise qui n'ont finalement pas abouti.

Il est fort probable que le fonds suédois soit intéressé par les revenus récurrents - donc stables - du groupe genevois. Sur la base de ces recettes, l'action est relativement chère, avec un ratio de 21x, note la ZKB. Par rapport aux autres développeurs de logiciels bancaires, Temenos dispose d'une faible part de revenus récurrents, de 53%.

L'établissement cantonal estime que la juste valeur de l'action est de 138 francs, ce qui veut dire que le titre est légèrement sous-évalué. La recommandation 'pondérer au marché' reste de mise.

EQT est surtout connu en Suisse pour avoir racheté en 2016 les activités de services aux voyagistes du groupe Kuoni, désormais séparées en deux entités, le prestataire de services de visas VFS Global et Kuoni Global Travel Services.

Spécialisée dans le capital-investissement et le capital-risque, la société présente une masse sous gestion de 70 milliards d'euros (74,5 milliards de francs) répartis dans 27 véhicules de placement. Les entreprises en portefeuille représentent 29 milliards d'euros de recettes et sont localisées en Europe, en Asie-Pacifique et sur le continent américain.

Le fonds suédois - allié à l'américain Hellman & Friedman - se démène actuellement pour reprendre Zooplus. Les deux partenaires ont relevé mi-octobre leur offre d'achat, proposant un total de 3,3 milliards d'euros pour cette plateforme allemande de vente en ligne de produits animaliers.

/ATS
 
Le type d'objet 'Actualités (10004)' ne contient pas la catégorie 'NewsShowComments' de type N/A. Le type d'objet 'Actualités (10004)' ne contient pas la catégorie 'DisableTeads' de type N/A.

Actualités suivantes