Straumann se trouve en « phase de digestion », selon son président

Affichant une présence renforcée dans plusieurs segments de l'odontologie, l'heure est désormais ...
Straumann se trouve en « phase de digestion », selon son président

Straumann se trouve en

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Affichant une présence renforcée dans plusieurs segments de l'odontologie, l'heure est désormais à la croissance organique pour Straumann. Le fabricant bâlois d'implants dentaires aborde une 'phase de digestion', selon son président, Gilbert Achermann.

Straumann va connaître ces prochaines années une consolidation, en mettant l'accent sur la croissance organique, explique vendredi M. Achermann dans une interview accordée à la Neue Zürcher Zeitung. Le groupe, qui dispose d'un site de production à Renan, dans le Jura bernois, espère passer d'ici sept à dix ans le cap des 5 milliards de francs de chiffre d'affaires et des 10'000 employés.

En 2017, Straumann a pour la première fois passé la barre du milliard de francs et employait 6000 collaborateurs. Le dirigeant dit s'attendre à une réglementation plus stricte dans le secteur des dispositifs médicaux, suite au scandale des implants médicaux défectueux dévoilé en fin d'année dernière, qui avait mis en lumière des cas d'abus flagrants.

L'affaire a amené le Conseil fédéral à adopter les normes plus sévères déjà en vigueur dans l'Union européenne. 'Une réglementation plus stricte induira des coûts plus importants et retardera l'entrée des produits sur le marché', affirme M. Achermann.

Pour Straumann, elle pourrait cependant être bénéfique. 'En tant que grande entreprise, nous allons en profiter, alors que l'accès au marché pour les petits devient plus difficile', explique-t-il, non sans déplorer au passage les abus de certains, 'dont nous devons tous assumer les conséquences'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus