La Corée du Nord a réalisé un sixième essai nucléaire, selon Tokyo

Le Japon a estimé dimanche que les secousses sismiques enregistrées en Corée du Nord correspondent ...
La Corée du Nord a réalisé un sixième essai nucléaire, selon Tokyo

La Corée du Nord a réalisé un sixième essai nucléaire, selon Tokyo

Photo: Keystone

Le Japon a estimé dimanche que les secousses sismiques enregistrées en Corée du Nord correspondent à une explosion nucléaire. Il s'agirait de la sixième menée par le régime de Pyongyang depuis 2006.

'Après l'examen des données, nous avons conclu qu'il s'agissait d'un essai nucléaire', a dit le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono à l'issue d'une réunion du Conseil national de sécurité. Le ministère japonais de la Défense a annoncé avoir déployé trois avions militaires pour procéder à des tests de radiation.

Si la Corée du Nord 'a réalisé un essai nucléaire, c'est absolument inacceptable', a réagi le Premier ministre japonais Shinzo Abe, peu avant que le gouvernement japonais ne confirme qu'il s'agissait bien d'un essai nucléaire.

Cinq fois Nagasaki

Le président de la commission de la Défense du parlement sud-coréen a déclaré que cette secousse tellurique était le résultat d'une explosion de 100 kilotonnes, ce qui représente quatre à cinq fois la puissance de la bombe larguée par les Américains sur Nagasaki.

Le président Kim Young-soo a été informé des estimations faites par l'armée sud-coréenne, précise l'agence locale Yonhap. La télévision d'Etat nord-coréenne a fait savoir qu'une déclaration importante serait faite à 15h00 locales (08h30 en Suisse).

L'institut géologique américain USGS a fait état d'une secousse tellurique de magnitude 6,3 survenue à 03h30 GMT (05h30 suisses), l'imputant à une possible 'explosion' en Corée du Nord. La déflagration a été localisée à 24 km au nord-est de la localité de Sungjibaegam, dans la province de Hamgyeong Nord.

Deuxième secousse

Une deuxième secousse d'une magnitude 4,6 due a par ailleurs secoué la Corée du Nord moins de dix minutes après la première secousse, a indiqué le Centre chinois de surveillance sismologique. Elle serait due à 'un affaissement'.

Les précédents essais nucléaires nord-coréens avaient tous entraîné des secousses telluriques détectées par les agences géologiques étrangères. Le dernier essai nucléaire nord-coréen date de septembre 2016. Il avait été le plus puissant des cinq tests conduits par Pyongyang depuis 2006.

La Corée du Nord a affirmé dimanche, peu avant le séisme, avoir avoir développé une nouvelle arme nucléaire dotée d'une 'grande puissance destructrice'. Elle a ajouté que son dirigeant Kim Jong un avait inspecté une bombe à hydrogène destinée à être chargée sur un missile intercontinental.

/ATS
 

Actualités suivantes