Richemont n'envisage pas d'investir dans Farfetch

Le groupe de luxe Richemont n'envisage pas de prêter ou d'investir dans la plateforme de ventes ...
Richemont n'envisage pas d'investir dans Farfetch

Richemont n'envisage pas d'investir dans Farfetch

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le groupe de luxe Richemont n'envisage pas de prêter ou d'investir dans la plateforme de ventes en ligne Farfetch faisant face actuellement à des difficultés financières.

Farfetch avait, selon des médias, annoncé mardi vouloir se retirer de la Bourse à New York, notamment en raison de la chute du cours de l'action depuis 2018.

Le groupe genevois propriétaire notamment de la marque Cartier a cédé en 2022 au britannique une participation de 47,5% dans son unité de commerce en ligne Yoox Net-a-Porter (Ynap). Farfetch, spécialisé dans les produits de luxe, enregistre cependant depuis plusieurs trimestres des résultats en nette baisse.

'Richemont suit de près la situation, et pourrait revoir ses options liées à la transaction conclue avec Farfetch', indique mercredi un communiqué. Cette opération est sujet à certaines conditions, rappelle le propriétaire de Vacheron Constantin.

'Ni les maisons appartenant au groupe Richemont ni YNAP n'ont pour le moment adopté les solutions de la plateforme Farfetch et continué d'opérer sur leurs propres plateformes', souligne le propriétaire de JaegerLecoultre.

Selon des articles de presse, Farfetch envisage de se retirer de la Bourse et bénéficierait de l'appui de certains investisseurs dont le chinois Alibaba et Richemont. Ce dernier vient cependant de démentir cette nouvelle.

Mardi, l'action de Farfetch avait nettement bondi après ces rumeurs.

/ATS