Résultat semestriel en hausse, se réjouit la Poste

La Poste a clos le premier semestre 2021 avec un bénéfice consolidé de 247 millions de francs ...
Résultat semestriel en hausse, se réjouit la Poste

Résultat semestriel en hausse, se réjouit la Poste

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La Poste a clos le premier semestre 2021 avec un bénéfice consolidé de 247 millions de francs. Par rapport à l'exercice précédent, le bénéfice a progressé de 217 millions. Le prix des lettres augmentera dès 2022, celui des colis reste inchangé.

'La Poste se redresse', s'est réjoui jeudi son directeur général Roberto Cirillo lors d'une conférence de presse en ligne. Cette amélioration s’explique principalement par la croissance du volume des colis, mais aussi par le fait que la pandémie de Covid-19 et le confinement avaient lourdement pesé sur le résultat du premier semestre 2020.

Si le bénéfice consolidé a progressé de 217 millions entre 2020 et 2021, il est toutefois resté relativement stable par rapport au premier semestre 2019 - le dernier exercice avant la pandémie. Ce résultat semestriel réjouissant montre qu’après un exercice 2020 très exigeant, la Poste tient de nouveau le bon cap grâce à sa nouvelle stratégie qui vise l'autonomie financière.

Les produits d’exploitation ont atteint 3630 millions de francs, en hausse de 7,2%. Le résultat d’exploitation (EBIT) s’est élevé à 249 millions, soit une augmentation de 188 millions.

Boom du commerce en ligne

La nouvelle unité Services logistiques a réalisé un résultat d’exploitation de 265 millions de francs, en hausse de 58 millions par rapport à l’exercice précédent. Ce bon résultat s’explique principalement par la croissance continue du volume des colis, qui a atteint 15,8% par rapport à l’exercice précédent.

Cette croissance est due au boom persistant du commerce en ligne ainsi qu’au changement de comportement des clients, qui s’est encore accentué durant le confinement lié au coronavirus. Les gens se font de plus en plus livrer les marchandises à domicile par la Poste.

De janvier à fin juin 2021, la Poste a distribué 105 millions de colis, contre un peu plus de 90 millions durant la même période de l’exercice précédent. Quant au recul de 0,9% des lettres adressées, il est moins marqué que les années précédentes.

Depuis le début 2021, la Poste a regroupé le secteur des lettres et celui des colis, gagnant en efficacité. Elle continuera en outre à investir: d’ici à 2030, elle consacrera encore quelque 1,2 milliard de francs au développement de son infrastructure de tri et de distribution.

Quatre nouveaux centres colis régionaux (Ostermundigen, Vétroz, Cadenazzo et Untervaz) ont été mis en service en trois ans. D’ici 2030, le réseau devrait compter au moins quatre sites pour le tri des lettres et quinze dédiés aux colis, soit sept sites de plus qu’aujourd’hui. Quelque 1500 postes de travail seront créés dans le domaine de la logistique, a annoncé le directeur.

Hausse du prix des lettres

En accord avec le Surveillant des prix, la Poste augmentera le tarif des lettres du courrier A de 10 centimes (1,10 franc) et celui des lettres du courrier B de 5 centimes (90 centimes) à partir de janvier 2022. Il s'agit de la première augmentation du prix des lettres depuis 18 ans.

'Cette augmentation est modérée, environ le prix d'un café par année pour un ménage', a souligné Roberto Cirillo. Mais elle doit permettre à La Poste d'assurer la distribution des lettres dans toute la Suisse au même coût. Cette hausse correspond à la moitié de ce qu'a demandé l'entreprise.

Le prix des colis restera lui inchangé. Des facilités seront accordées aux PME: La Poste collectera gratuitement jusqu’à cinq colis par jour. Pour les entreprises ayant un volume d’expédition plus important, les frais relatifs à la prise en charge de leurs colis seront réduits d’un franc en moyenne et passeront à 50 centimes par colis.

D'autres adaptations des prix ont été convenues, entre autres pour les cases postales, les réexpéditions pour changement d’adresse, l’envoi international de lettres ou les colis affranchis sur internet par les clients privés.

CarPostal toujours en retrait

Pour les autres unités de La Poste, on peut encore citer le Réseau postal qui a amélioré son résultat d’exploitation de 28 millions de francs, le ramenant ainsi à -41 millions. Le trafic des paiements dans les filiales a en particulier reculé de 11,4%.

L'unité Services de mobilité - qui comprend CarPostal, PubliBike et Post Company Cars - a réalisé un résultat de 9 millions de francs (+34 millions). Le Covid-19 est passé par là. Si la demande est repartie, la fréquentation des cars postaux n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant-crise.

PostFinance enfin est parvenue à améliorer son résultat d’exploitation de 19 millions de francs, le portant à 79 millions. Les produits d’intérêts ont notamment reculé de 36 millions de francs, en raison des taux d’intérêt en partie négatifs. La pandémie a aussi entraîné une diminution des transactions en monnaies étrangères.

/ATS
 

Actualités suivantes