Rentabilité en hausse pour Barry Callebaut au 1er semestre

Barry Callebaut a poursuivi sa croissance au premier semestre, clos fin février. Etoffant ses ...
Rentabilité en hausse pour Barry Callebaut au 1er semestre

Rentabilité en hausse pour Barry Callebaut au 1er semestre

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Barry Callebaut a poursuivi sa croissance au premier semestre, clos fin février. Etoffant ses ventes, le fabricant zurichois de produits à base de cacao et chocolat a dégagé un bénéfice net de 203,7 millions de francs, 2,3% de plus qu'un an auparavant.

Les conséquences de la pandémie du nouveau coronavirus ne peuvent pour l'heure être quantifiées.

Le bénéfice net récurrent de l'exercice décalé 2019/20, lequel ne prend pas en compte une charge de 8 millions de francs liée à la fermeture de l'usine indonésienne de traitement de cacao de Makasar, a crû de 6,3% à 211,7 millions de francs, indique jeudi le groupe établi à Zurich.

Le résultat opérationnel (Ebit) récurrent a atteint 311,5 millions, 3,4% de plus que douze mois auparavant.

L'Ebit publié a pour sa part affiché une croissance plus modeste, soit de 0,7% à 303,5 millions de francs.

Les revenus se sont étoffés de 2,4% à 3,76 milliards de francs. Les volumes écoulés ont progressé de 5,4% à plus de 1,1 million de tonnes. Pour la seule activité liée au chocolat, ces derniers se sont enrobés de 5,2%, alors que le marché mondial des confiseries est demeuré stable.

Toutes les régions et tous les moteurs de croissance clefs out soutenu les ventes. Les volumes écoulés dans l'activité du cacao de l'unité Global Cocoa ont augmenté de 6,5%.

Incertitudes

La performance d'ensemble s'est révélée à peine inférieure aux attentes moyennes des analystes. Sondés par AWP, les experts tablaient sur un chiffre d'affaires de 3,85 milliards de francs, un Ebit récurrent de 314,5 millions et un bénéfice net de 205,9 millions.

Evoquant la pandémie de coronavirus, Barry Callebaut indique avoir mis en oeuvre des mesures de précaution afin de protéger la santé de ses collaborateurs et de maintenir la continuité des activités. Très tôt, Barry Callebaut a créé des équipes dédiées, aux niveaux mondial et régional, qui surveillent l'évolution de la situation et ajustent les mesures en fonction des recommandations des gouvernements et des autres autorités concernées.

Le groupe précise n'avoir enregistré pour l'heure aucune perturbation majeure au niveau de sa production. Si les segments Clients industriels et Global Cocoa sont moins affectés, les volumes des ventes du segment Gourmet pâtissent des restrictions gouvernementales portant sur les boutiques et les restaurants.

Barry Cellebaut note cependant observer une forte reprise de la demande en Chine, mais la progression globale de la pandémie de Covid-19 reste volatile et difficile à prévoir. Face à l'incertitude régnant sur les marchés financiers, le groupe a retiré la totalité d'une facilité de crédit renouvelable de 1 milliard d'euros sur une durée de six mois.

La facilité de crédit renouvelable de Barry Callebaut était en place depuis de nombreuses années, à titre d'option de repli dans le cas où le marché de son titre cesserait d'offrir les liquidités nécessaires.

Quant aux perspectives, le groupe précise d'emblée rester attaché aux objectifs à moyen terme, les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur la croissance et la rentabilité ne pouvant être quantifiées à ce stade. 'Notre présence mondiale, un solide pipeline d'innovation, la diversité de notre clientèle et de nos canaux, combinés à une application diligente de notre stratégie éprouvée de 'croissance intelligente', constituent une base solide qui nous permettra de surmonter la pandémie de Covid-19', a indiqué le directeur général, Antoine de Saint-Affrique, cité dans le communiqué.

/ATS