Redressement de l'activité suisse de fusions-acquisitions en 2021

L'année 2021 s'est montrée jusqu'ici davantage propice aux fusions-acquisitions d'entreprises ...
Redressement de l'activité suisse de fusions-acquisitions en 2021

Redressement de l'activité suisse de fusions-acquisitions en 2021

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

L'année 2021 s'est montrée jusqu'ici davantage propice aux fusions-acquisitions d'entreprises que la précédente. Entre janvier et août, le nombre d'opérations a bondi en Suisse de 53% à 518, pour un volume de près de 31,2 milliards de francs, en progression de 55%.

Ce redressement est à relativiser puisqu'il intervient après une véritable chute de l'activité causée par l'éclatement de la crise sanitaire, rappelle mercredi le groupe de conseil Boston Consulting Group (BCG) dans une étude. Les statistiques mensuelles vont dans le sens d'une normalisation de l'activité, le nombre d'opérations enregistrées en Suisse dépassant ou égalant la moyenne à long terme de 53.

Devisée à 5,8 milliards de dollars, la reprise de The Bountiful par le géant alimentaire Nestlé constitue la plus grande transaction 'suisse' réalisée jusqu'ici en 2021. La vente pour 4,7 milliards de la division de spécialités (LSI) du chimiste Lonza aux fonds Bain et Cinven se classe en deuxième position, tandis que l'acquisition de Firestone par le cimentier Holcim pour 3,4 milliards complète le podium.

Parmi les autres entreprises de l'indice SMI à entrer dans le top dix figurent le géant pharmaceutique Roche, qui a racheté Genmark Diagnostics pour 1,8 milliard de dollars, et la société de capital-investissement Partners Group, qui a déboursé 1 milliard pour s'emparer de l'italien Eolo.

L'ampleur du rebond des fusions-acquisitions en Suisse s'avère inférieur à celui constaté globalement. BCG a calculé une multiplication par 2,2 des transactions et des volumes, à respectivement 24'161 opérations et 2831 milliards de dollars.

/ATS
 

Actualités suivantes