Procès de l'ex-banquier: les premiers témoins passent sur le grill

Au deuxième jour du procès d'un ancien collaborateur de la banque Morgan Stanley, le Tribunal ...
Procès de l'ex-banquier: les premiers témoins passent sur le grill

Le MPC réclame la prison avec sursis partiel contre un ex-banquier

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a réclamé jeudi une peine de prison de 34 mois avec sursis partiel contre l'ex-banquier de Morgan Stanley. L'homme de 52 ans est accusé d'avoir blanchi des pots-de-vin pour un ancien ministre grec de la Défense.

Le MPC a retenu les charges de blanchiment d'argent qualifié et d'abus de confiance. Le prévenu doit purger une peine de 14 mois de prison ferme et 20 mois avec sursis. Il a déjà passé 11 mois lors de sa détention préventive. En outre, il doit s'acquitter d'une peine pécuniaire avec sursis de 600 jours-amende à 400 francs la journée.

Pour le MPC, il y a des preuves suffisantes qui montrent que le prévenu a veillé durant 13 ans depuis 1999 à ce qu'environ 50 millions de francs suisses de l'ancien ministre grec de la Défense Apostolos-Athaniasios Tsochatzopoulos transitent sur des comptes chez Morgan Stanley. Il a pour ce faire transmis des fausses déclarations à la banque.

M. Tsochatzopoulos avait reçu cet argent parce qu'il avait organisé l'achat d'un système russe de défense aérienne. L'ancien ministre aurait utilisé son cousin comme homme de paille pour blanchir l'argent. L'accusé est un double citoyen germano-grec et, selon le MPC, savait dès le début que l'argent provenait d'une source illégale.

/ATS
 

Actualités suivantes