Procès Homm: l'ex-femme du financier témoigne à distance

Le Tribunal pénal fédéral a entendu mardi après-midi l'ex-épouse du financier allemand Florian ...
Procès Homm: l'ex-femme du financier témoigne à distance

Procès Homm: l'ex-femme du financier témoigne à distance

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI

Le Tribunal pénal fédéral a entendu mardi après-midi l'ex-épouse du financier allemand Florian Homm. Déposant depuis les Etats-Unis, elle a répondu uniquement aux questions de fait de la présidente et non à celles de la procureure.

Lors de cette deuxième semaine du procès Homm et consorts, l'épouse divorcée a déposé depuis la Floride par visioconférence. Interrogée par la présidente, l'Américaine a reconnu qu'elle était présente avec un de ses fils lors de l'arrestation de son ex-mari à Florence en 2013.

Ensemble à Florence

Elle a rejeté la thèse de l'accusation selon laquelle son divorce en 2006 aurait été une séparation de convenance. 'Ce divorce a été très douloureux. Durant tout ce temps, j'étais aux Etats-Unis sans savoir où il était', a-t-elle répondu à la présidente.

L'ex-femme a expliqué la rencontre de Florence par sa volonté d'agir pour le bien de leurs enfants. Elle a aussi admis que plusieurs arrangements avaient été conclus pour la liquidation des biens matrimoniaux à la suite du divorce.

L'ancienne épouse de Florian Homm a refusé en revanche de répondre aux questions de la procureure fédérale Graziella de Falco Haldemann. Cette dernière a produit des documents tendant à prouver notamment que Mme Homm était très impliquée dans les affaires de son mari et qu'elle avait reçu des sommes très importantes après le divorce.

Mais la magistrate s'est heurtée systématiquement à la même réponse: 'I will follow the advice of my attorney and not respond to that question' (je vais suivre le conseil de mon avocat et ne pas répondre à la question).

Quatre accusés

Florian Homm, qui ne s'est pas présenté à son procès à Bellinzone la semaine passée, est inculpé d'escroquerie par métier, gestion déloyale, abus de confiance, blanchiment aggravé et faux dans les titres. Le Ministère public de la Confédération lui reproche d'avoir manipulé les valeurs d'actions non cotées et de s'être ainsi enrichi de quelque 170 millions de dollars en Suisse entre 2005 et 2008.

Trois hommes d'affaires suisses comparaissent également devant la Cour des affaires pénales. L'un d'eux, l'ancien directeur d'une fiduciaire de Küsnacht (ZH), a produit un certificat médical et ne s'est pas présenté non plus au procès.

Ces trois prévenus sont accusés d'avoir contribué à dissimuler les fonds d'origine criminelle soustraits par Florian Homm. Ils répondent de blanchiment aggravé, faux dans les titres, ainsi que banqueroute frauduleuse pour le directeur de fiduciaire. Les quatre accusés sont présumés innocents.

Quant à l'ex-madame Homm qui vit en Floride, elle est considérée comme 'complice non inculpée' d'actes préparatoires de blanchiment par la justice américaine. Le procès va se poursuivre ces prochains jours avec le réquisitoire du MPC et les plaidoiries de la partie plaignante et de la défense. (cause SK.2019.12)

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus