Procédure pénale contre un ancien collaborateur de la BCN

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a déposé une plainte pénale contre un collaborateur ...
Procédure pénale contre un ancien collaborateur de la BCN

Procédure pénale contre un ancien collaborateur de la BCN

Photo: KEYSTONE/THOMAS DELLEY

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a déposé une plainte pénale contre un collaborateur de l'établissement, dont elle s’est séparée l’an passé. Les agissements irréguliers, qui porteraient sur plusieurs millions, ont été découverts lors d'un audit interne.

L'information divulguée mercredi par le site d'informations Blick.ch a été confirmée à Keystone-ATS par Marie-Laure Chapatte, responsable de la communication au sein de la BCN. 'Les procédures en cours devront notamment préciser le périmètre, et, le cas échéant, le préjudice subi par la banque', précise un communiqué de la banque.

Une dizaine de millions

Dans son article, Blick.ch parle d'une escroquerie s'étant déployé à compter de 2013 et d'une dizaine de millions en jeu, une somme se fondant sur un courriel envoyé au média en ligne par le procureur général adjoint Nicolas Aubert. La BCN ne commente pas à ce stade le montant articulé par la justice, a dit Marie-Laure Chapatte.

La Banque cantonale neuchâteloise a déposé sa plainte le 8 mars dernier et l'instruction pénale a été ouverte dans la foulée, le 10 mars. D'autres chefs d'accusation pourraient être formulés, au-delà de la seule escroquerie, révèle Blick.ch, qui précise que le prévenu n’aurait pas eu de complices au sein de la banque.

'Quel que soit le préjudice, il a d’ores et déjà été intégré dans les résultats publiés par la banque dans le passé, et aucun impact n’est attendu sur les résultats 2022', a précisé l'établissement bancaire dans le communiqué remis à Keystone-ATS. Selon la BCN, aucun de ses clients n’a été lésé par les irrégularités.

/ATS
 

Actualités suivantes