Près de 60% des bâtiments en Suisse chauffés aux énergies fossiles

En Suisse, 58% des bâtiments étaient chauffés en 2021 aux énergies fossiles, soit au gaz ou ...
Près de 60% des bâtiments en Suisse chauffés aux énergies fossiles

Près de 60% des bâtiments en Suisse chauffés aux énergies fossiles

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

En Suisse, 58% des bâtiments étaient chauffés en 2021 aux énergies fossiles, soit au gaz ou au mazout. Moins d'un cinquième des bâtiments étaient équipés d'une pompe à chaleur, mais leur part a quadruplé depuis l'an 2000. Une personne sur quatre se chauffait au gaz.

La Suisse comptait à la fin de l'année dernière 1,77 million de bâtiments à usage d'habitation et 4,69 millions de logements, selon la statistique des bâtiments et des logements publiée jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Le mazout (41%) reste la principale source d’énergie pour le chauffage des bâtiments, bien qu'il soit en recul constant.

Un chauffage au gaz était installé dans 18% des bâtiments, cette proportion ayant doublé en 30 ans. On observe une différence selon le type de propriété: 16% des maisons individuelles étaient chauffées au gaz contre 28% des bâtiments de plus de dix logements. La part du gaz peut atteindre jusqu'à 30% des bâtiments dans les communes urbaines.

Genève et Vaud utilisent plus de gaz

À l’échelle de la population, près de 40% des personnes se chauffaient au mazout en 2021. Cette proportion était la plus forte dans les cantons du Tessin (54%) et de Glaris (50%). Un bon quart de la population se chauffait au gaz (25%): la part d'habitants qui dépendent du gaz est la plus élevée dans les cantons de Genève (38%) et de Vaud (37%).

La proportion de bâtiments raccordés à une pompe à chaleur atteint désormais 17% en Suisse, et même les trois quarts des objets construits au cours de la dernière décennie. Les pompes à chaleur sont plus fréquentes dans le canton de Fribourg (32%) du fait de son parc immobilier récent. Enfin, 12% des bâtiments se chauffaient encore en 2021 au bois et 8% à l'électricité, mais leur utilisation tend à diminuer.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus