Perspectives favorables pour l'économie suisse, selon le CREA

Les voyants sont au vert pour l'économie suisse. L'indice conjoncturel du CREA a gagné 0,8 ...
Perspectives favorables pour l'économie suisse, selon le CREA

Perspectives favorables pour l'économie suisse, selon le CREA

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les voyants sont au vert pour l'économie suisse. L'indice conjoncturel du CREA a gagné 0,8 point au 2e trimestre 2018 par rapport au dernier trimestre 2017. La tendance est légèrement moins positive en Suisse romande.

Le baromètre national atteint la valeur de 101,2 points, correspondant à un écart de production de +1,2% par rapport à l'équilibre. Il s'agit de la valeur la plus élevée depuis le troisième trimestre 2011, précise jeudi l'Institut d'économie appliquée de l'Université de Lausanne.

Les indicateurs industriels de l'institut KOF se sont intensifiés au 4e trimestre et se sont encore renforcés en janvier, que ce soit pour l'appréciation de la marche des affaires, pour les entrées et carnets de commandes, ou pour les perspectives d'achat de biens intermédiaires entrant dans les processus de production.

Selon un sondage de Switzerland Global Enterprise, 62% (+4 points de pourcentage) des petites et moyennes entreprises (PME) exportatrices tablent sur une hausse de leurs ventes à l'étranger dans les mois à venir. Elles sont 31% (-5 points) à s'attendre à une stagnation.

Leurs attentes atteignent un niveau jamais observé depuis 2010, note le CREA. Elles sont notamment dopées par l'appréciation de l'euro et par la reprise des activités industrielles dans les principaux pays partenaires de la Suisse.

Sur le marché du travail, les perspectives d'emploi sont également favorables et les entreprises envisageant un renforcement de leurs effectifs sont plus nombreuses (10,7%) que lors du sondage précédent (8,2%). La situation s'améliore nettement dans le secteur secondaire, alors qu'elle est plus mitigée dans le secteur tertiaire.

Neuchâtel dynamique

L'indicateur pour la Suisse romande a continué de grimper jusqu'au 2e trimestre, mais reste sous la valeur nationale. Il a gagné 0,5 point par rapport au 4e trimestre 2017 pour s'établir à 100,8 points.

Il a été poussé vers le haut par les indices neuchâtelois, vaudois et fribourgeois, qui ont respectivement progressé de 1,1 et 0,5 point. A l'inverse, il a été quelque peu freiné par les indices genevois et valaisan, qui n'augmentent que de 0,4 et 0,3 point. Les données du Jura ne sont pas disponibles.

/ATS