Pernod Ricard: ventes trimestrielles en repli

Le numéro deux mondial des spiritueux Pernod Ricard a annoncé jeudi qu'il prévoyait de réaliser ...
Pernod Ricard: ventes trimestrielles en repli

Pernod Ricard: ventes trimestrielles en repli

Photo: KEYSTONE/AP/JACQUES BRINON

Le numéro deux mondial des spiritueux Pernod Ricard a annoncé jeudi qu'il prévoyait de réaliser une 'forte performance' sur l'ensemble de son exercice décalé 2022-23. Reste que le géant français a vu son activité flancher de 2,3% au troisième trimestre.

La maison mère du whisky Jameson, de la vodka Absolut et du rhum Havana Club communique pour la première fois un objectif chiffré pour l'ensemble de l'exercice qui sera clos fin juin 2023: son bénéfice opérationnel courant est attendu à 'environ +10%' hors effets de périmètre et de change. Pernod Ricard prévoit aussi désormais 'une progression' de sa marge opérationnelle. Il misait jusque-là sur un 'maintien' de cette marge dans un contexte marqué par l'inflation de ses coûts de production.

'Nous sommes confiants dans notre capacité à délivrer une forte performance sur l'exercice, avec un très fort rebond attendu du chiffre d'affaires au cours du quatrième trimestre', souligne le PDG du groupe, Alexandre Ricard, cité dans un communiqué. Au troisième trimestre, de janvier à mars, le chiffre d'affaires a reculé de 2,3% à 2,39 milliards d'euros (2,33 milliards de francs). Les analystes interrogés par Bloomberg et Factset l'attendaient à plus de 2,47 milliards.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a progressé de 13%, à 9,5 milliards d'euros, porté par les augmentations du prix des bouteilles, les volumes évoluant dans une moindre mesure (+1%). Le groupe français a récemment été pris dans la tourmente en Suède, du fait de la reprise discrète de ses exportations d'alcool - en particulier de vodka suédoise Absolut - vers la Russie après les avoir initialement suspendues en raison de l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

Devant un mouvement de boycott et les critiques du Premier ministre suédois, le groupe a annoncé le 18 avril l'interruption des envois du fleuron suédois vers la Russie. Un porte-parole de Pernod Ricard avait précisé à l'AFP que la décision concernait 'uniquement' Absolut, et pas ses autres marques.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus