Pas d'inflation en septembre sur un mois, renchérissement sur un an

Les prix à la consommation sont restés stables en septembre par rapport au mois précédent, ...
Pas d'inflation en septembre sur un mois, renchérissement sur un an

Pas d'inflation en septembre sur un mois, renchérissement sur un an

Photo: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Les prix à la consommation sont restés stables en septembre par rapport au mois précédent, mais sur un an le renchérissement a atteint 0,9%.

L'indice (base 100 en décembre 2020) s'est établi à 101,3 points le mois dernier, a précisé lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

L'inflation sous-jacente, hors produits frais saisonniers, énergie et carburants, a progressé de 0,1% sur un mois et de 0,5% sur un an. L'indice correspondant s'est établi à 100,6 points.

La stabilité des prix sur un mois est le fruit de deux mouvements opposés qui se sont équilibrés, a précisé l'OFS dans un communiqué. Alors que les prix de l'habillement et des chaussures ont progressé, de même que ceux du transport aérien et du mazout, les tarifs des voyages à forfait internationaux et de la location de véhicules personnels ont diminué.

L'habillement et chaussures (+3,2%) a enregistré une forte hausse des prix sur un mois, à relativiser toutefois, dans la mesure où ils restent en repli sur un an (-2,2%). L'alimentation et boissons a vu ses prix reculé de 0,5% sur un mois et de 1,7% sur un an. Les restaurants et hôtels ont essuyé un repli de 0,1% des prix sur un mois, mais une hausse de 1,5% sur un an.

Les prix à la consommation ont évolué de manière différente selon l'origine des biens. Sur un mois, les prix des produits indigènes ont reculé de 0,1%, alors que pour les produits importés ils ont augmenté de 0,3%. En comparaison annuelle, les premiers ont renchéri de 0,6% tandis que les seconds ont enflé de 2,0%.

Par type de produits, les services ont renchéri de manière moins marquée que les biens, tant sur un mois (-0,1% vs +0,1%) que sur un an (+0,8% vs +1,2%).

La situation en zone euro est beaucoup plus tendue qu'en Suisse, avec un taux d'inflation de 3,4% sur un an en septembre, au plus haut depuis 13 ans, en raison de la flambée des prix de l'énergie, selon Eurostat. La Banque centrale européenne (BCE) s'attend à une accélération des prix de 2,2% en 2021, puis 1,7% en 2022.

De son côté, la Banque nationale suisse (BNS) table sur une inflation modérée de 0,5% cette année et de 0,7% en 2022.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus