Parmelin rejoint une coalition de ministres sur le climat

La Suisse étend encore son engagement international pour le climat. Jeudi à Davos (GR), le ...
Parmelin rejoint une coalition de ministres sur le climat

Parmelin rejoint une coalition de ministres sur le climat

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Suisse étend encore son engagement international pour le climat. Jeudi à Davos (GR), le conseiller fédéral Guy Parmelin a participé à la première réunion d'une coalition de ministres du commerce pour le climat.

L'objectif est de mettre la lutte contre le réchauffement au centre du commerce et des politiques commerciales. 'Nous n'avons pas parlé de montant' qui pourrait être injecté, a affirmé à la presse M. Parmelin en marge du Forum économique mondial (WEF). 'Nous allons commencer le travail', a-t-il dit.

Parmi les participants se trouvait également son homologue américaine Katherine Tai. Les deux responsables se sont ensuite rencontrés pendant plusieurs dizaines de minutes.

Ils ont réitéré leur volonté d'explorer la possibilité davantage d'accords sectoriels. Il y a une semaine, la Suisse et les Etats-Unis avaient signé un premier arrangement sur la reconnaissance mutuelle des inspections des médicaments.

Désormais, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) va identifier les branches qui pourraient aboutir à des accords. 'Nous allons tâcher d'avancer ensuite', de manière 'pragmatique', a affirmé le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Ministérielle informelle de l'OMC

Plus tôt dans la semaine, M. Parmelin a aussi plaidé auprès du secrétaire américain au travail Martin Walsh pour l'attribution de visas américains aux apprentis d'entreprises suisses. Il se réjouit d'avoir reçu un accueil 'attentif'.

Lors de son séjour à Davos, M. Parmelin a encore discuté avec son homologue ukrainienne Ioulia Svyrydenko. Des investissements suisses ont déjà été débloqués pour le rétablissement du ferroviaire dans ce pays. 'Ils ont été hautement appréciés', a affirmé le conseiller fédéral.

Vendredi, M. Parmelin doit présider la ministérielle informelle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans la station grisonne. Plusieurs dizaines de pays sont attendus. Après avoir cédé il y a quelques mois sur la levée provisoire des brevets pour les vaccins contre le coronavirus, la Suisse est opposée à un dispositif similaire pour les médicaments et les tests.

M. Parmelin a rappelé à Mme Tai que celui-ci 'pose d'énormes problèmes' à la Suisse pour des raisons de propriété intellectuelle. Face au blocage sur cette question, les 164 membres ont décidé récemment d'étendre les pourparlers. Les Etats-Unis ont lancé des investigations pour analyser le marché.

Selon M. Parmelin, les discussions doivent reprendre en 'octobre' prochain, quelques mois seulement avant une ministérielle de l'organisation.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus