Panama: début d'essais d'un vaccin

Le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac a commencé mercredi au Panama des essais cliniques ...
Panama: début d'essais d'un vaccin

Le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac a commencé mercredi au Panama des essais cliniques de phase 2 d'un candidat vaccin contre le Sars-Cov-2, les plus avancés en Amérique centrale, a annoncé le centre de recherches panaméen qui mène l'étude.

'Deux cent cinquante personnes participeront à cette phase au Panama', a précisé un communiqué du centre de recherches Cevaxin. CureVac a annoncé que des essais seront menés également au Pérou.

Le candidat vaccin sera évalué 'par des médecins spécialistes au cours des treize prochains mois pour confirmer la sécurité et la dose adéquate du médicament', a déclaré le médecin infectiologue Xavier Sáez Llorens, qui dirige l'étude. De premiers résultats devraient cependant être connus à la fin du mois d'octobre, selon Cevaxin.

Les volontaires, majeurs et non infectés par le coronavirus, ont été recrutés via des annonces dans des organes de presse et sur les réseaux sociaux.

Le candidat vaccin CVnCoV est basé sur la technologie d'Arnm messager et doit fournir au corps des informations pour qu'il produise ses propres défenses contre le coronavirus. La troisième et dernière phase d'essais du candidat vaccin est prévue pour démarrer au quatrième trimestre avec jusqu'à 30'000 volontaires prévus.

Le Chili autorise des essais

Le Chili a autorisé mercredi le lancement d'études cliniques concernant deux vaccins contre le coronavirus élaborés par la firme pharmaceutique chinoise Sinovac Biotech et par la belge Janssen Pharmaceutical Companies, a iniqué le ministère de la Santé.

Chacun de ses essais, dont la date de lancement n'a pas été précisée, portera sur quelque 3000 volontaires, des hommes et des femmes âgés de 18 à 59 ans, a précisé le ministre de la Santé Enrique Paris.

D'autres essais cliniques, concernant la firme pharmaceutique britannique AstraZeneca, attendent toujours le feu vert du gouvernement chilien.

Un vaccin, avant d'être commercialisé, doit passer au moins trois phases de tests: la première est réalisée sur un échantillon de 20 à 100 personnes, la deuxième permet d'évaluer les effets secondaires et la troisième porte sur plusieurs milliers de personnes.

Les deux vaccins dont les essais cliniques viennent d'être autorisés au Chili en sont à la phase trois de ces tests.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus