Nouvelle étape dans la réalisation du Léman Express

Lancy-Pont-Rouge est la première des cinq nouvelles gares de la ligne ferroviaire transfrontalière ...
Nouvelle étape dans la réalisation du Léman Express

Lancy-Pont-Rouge est la première des cinq nouvelles gares de la ligne ferroviaire transfrontalière CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse) a entrer en service. La station a été inaugurée vendredi par le canton de Genève et les CFF.

Actuellement, la gare propose un train toutes les 30 minutes pour Coppet (VD). La cadence passera au quart d'heure, aux heures de pointe, dès juin 2018. La station de Lancy-Pont-Rouge a été dessinée par l'architecte français Jean Nouvel, qui a également conçu les quatre autres gares du CEVA.

Le CEVA va être la colonne vertébrale du Léman Express, le futur RER transfrontalier qui, à partir de décembre 2019 selon le calendrier des travaux, reliera 45 gares suisses et françaises dans un rayon de 60 kilomètres autour de l'agglomération genevoise. Le Léman Express se déploiera sur 230 kilomètres de lignes.

Un nouveau quartier

Une gare est une source de vie et de développement, a souligné le directeur général des CFF Andreas Meyer. A terme, le gare Lancy-Pont-Rouge doit devenir la deuxième plus importante gare du canton de Genève. Autour de la station, de nombreux chantiers sont en cours. Les pelleteuses, les camions et les grues s'affairent.

Avec l'arrivée du Léman Express, le quartier de Lancy-Pont-Rouge est en pleine transformation. Près de 640 logements vont être construits. Il y aura aussi des activités diverses et des bureaux qui vont sortir de terre. Des espaces publics verront le jour à proximité de la gare, ainsi qu'une vélostation de 1200 places.

Un projet complexe

Pour les CFF, le Léman Express, par sa nature transfrontalière, est un projet d'une complexité unique à ce jour. 'Nous avons affaire à deux pays, à deux cultures, à deux systèmes ferroviaires', a souligné M. Meyer. L'ambition sera de n'appliquer qu'un seul droit et de créer une société franco-suisse qui sera responsable du RER.

'On vit un moment historique', a pour sa part relevé le conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat. Son collègue du gouvernement Antonio Hodgers s'est réjoui du franchissement de cette nouvelle étape dans la réalisation du CEVA. Pour le magistrat écologiste, le train représente sans contestation possible l'avenir de la mobilité.

Dans un communiqué, le PLR de la Ville de Lancy a rappelé, quant à lui, qu'une dispute autour du nom de la gare n'avait toujours pas trouvé d'issue. Les libéraux-radicaux lancéens veulent garder l'appellation Lancy-Pont-Rouge, alors que le canton souhaite renommer l'arrêt Genève-Pont-Rouge. Berne doit encore trancher.

/ATS
 

Actualités suivantes