Net ralentissement des activités de Genève Aéroport

Les activités de Genève Aéroport sont particulièrement touchées par la pandémie due au coronavirus ...
Net ralentissement des activités de Genève Aéroport

Net ralentissement des activités de Genève Aéroport

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Les activités de Genève Aéroport sont particulièrement touchées par la pandémie due au coronavirus avec une baisse d'environ 97% des vols de passagers. Mardi, seuls 26 vols étaient programmés alors qu'habituellement à cette période ils dépassent la barre des 500.

Comme annoncé la semaine dernière, easyJet qui représente 44,8% du trafic à Genève, a immobilisé la majorité de sa flotte. Les 14 avions basés sur le tarmac genevois sont au sol jusqu’à nouvel ordre, a indiqué une responsable de la communication d'easyJet. Swiss (14% du trafic à Genève) a aussi considérablement diminué ses vols.

L'activité de la plate-forme aéroportuaire n'est pour autant pas complètement arrêtée. En effet, l'activité fret se poursuit, même si elle est en diminution en raison de la suppression provisoire de liaisons, a indiqué mardi Madeleine von Holzen, porte-parole de Genève Aéroport. Fedex, qui utilise ses propres avions, poursuit par exemple ses activités normalement.

Les vols d'affaires ainsi que les vols sanitaires et de rapatriement continuent. Il n'est donc pas prévu de fermer l'aéroport sauf si l'autorité compétente l'impose, a relevé la porte-parole. Genève Aéroport analyse les pertes financières causées par cette situation, mais il est prématuré d'avancer un chiffre.

Le personnel nécessaire à l'enregistrement, à la sûreté et au contrôle des passeports a été fortement réduit. Genève Aéroport a ainsi effectué une préannonce de chômage partiel auprès de l'Office cantonal de l'emploi. Genève Aéroport s'est engagé à payer dans la durée la totalité de chaque salaire alors que les indemnités chômage ne couvre que 80% des rémunérations.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus