Migros et Coop dans le top 50 mondial du commerce de détail

Migros et Coop sont parvenus à conforter leur positionnement parmi les 50 meilleures entreprises ...
Migros et Coop dans le top 50 mondial du commerce de détail

Migros et Coop dans le top 50 mondial du commerce de détail

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Migros et Coop sont parvenus à conforter leur positionnement parmi les 50 meilleures entreprises mondiales de commerce détail en termes de chiffres d'affaires, révèle mardi la dernière étude de Deloitte en la matière qui se base sur les revenus établis en 2019.

Si en se trouvant à la 40ème place mondiale Migros a perdu un rang d'une année sur l'autre, avec des revenus à 24,97 milliards de dollars (22,45 milliards de francs), Coop en revanche a conservé sa 46ème place à 23,34 milliards (20,1 milliards de francs). De son côté Richemont est lui aussi resté stable, avec son 96ème rang et 11,09 milliards de dollars de chiffre d'affaires (9,97 milliards de francs), alors que Dufry, qui a beaucoup souffert des restrictions de voyages, a perdu 4 places et se positionne désormais au 124ème rang pour un chiffre d'affaires de 8,66 milliards de dollars(7,8 milliards de francs).

Ce n'est guère une surprise, le duo de tête appartient à Walmart, qui cavale loin devant ses poursuivants, avec 523,96 milliards de dollars, et à Amazon, avec 158,44 milliards de dollars, talonné par l'américain Costco Whole Corporation, avec 152,70 milliards de revenus.

L'étude note que Migros et Coop ont bénéficié de la fermeture des frontières avec les pays voisins, contraignant les Suisses à faire leurs achats chez eux plutôt que de passer de l'autre côté de la frontière. La crise pandémique a donné un coup d'accélérateur à au comportement des consommateurs, correspondant à un bond des ventes de détail en ligne. Quant aux les épiceries et entreprises locales, elles ont pleinement profité de l'afflux de télétravailleurs l'année dernière.

Les experts de Deloitte estiment que Richemont a certes réussi à préserver son positionnement dans le top 100 mais que le groupe devrait témoigner d'un recul de ses recettes issues du commerce de détail avec la crise pandémique. Le raisonnement est similaire pour Dufry, qui bien qu'il soit l'un des détaillants avec l'une des croissances les plus soutenues en 2019, il a par la suite souffert de manière aigue des restrictions de voyage liées au coronavirus.

Par comparaison avec l'exercice précédent, la part de chiffre d'affaires des 10 meilleurs détaillants au monde a de nouveau progressé, représentant 32,7% par rapport au total à fin 2019, contre 32,2% en 2018. Les revenus générés dans le commerce de détail par le top 10 se sont appréciés de 4,4%, soit une baisse de 1,9 point de pourcentage par rapport à l'année précédente.

A relever que parmi le top 10, sept entreprises sont d'origine américaine, alors que parmi le top 250 la majorité est européenne (87).

/ATS
 

Actualités suivantes