Mesures d'économie: accord entre les CFF et les partenaires sociaux

Dans le contexte de la crise du coronavirus, les CFF et les associations de personnel se sont ...
Mesures d'économie: accord entre les CFF et les partenaires sociaux

Mesures d'économie: accord entre les CFF et les partenaires sociaux

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Dans le contexte de la crise du coronavirus, les CFF et les associations de personnel se sont mis d'accord sur des mesures de réduction des coûts. De plus, la convention collective de travail (CCT) de 2019 a été prolongée de trois ans à compter du 1er mai 2022.

Les deux parties se disent satisfaites du résultat, ont indiqué les CFF et les partenaires sociaux mercredi dans un communiqué commun. Les mesures d'économie, qui sont le fruit de quatre mois de négociations, prendront effet le 1er mai 2021.

Parmi les mesures, seul 0,3% de la masse salariale des CFF sera utilisé pour des augmentations de salaire pour les collaborateurs dans les niveaux d'exigence inférieurs de la CCT, contre à l'origine 0,9% pour tout le personnel. En outre, aucune part unique liée à la prestation ne sera versée pour l'année écoulée en cas de très bons résultats dans les évaluations du personnel soumis à la CCT.

Les collaborateurs dans les niveaux d'exigence inférieurs de la CCT ne visent pas seulement les bas salaires mais également les employés 'jusqu'à la classe de salaire I', soit aussi ceux dont le salaire est 'largement supérieur à 100'000 francs', a précisé Bruno Zeller, responsable du secteur Transports publics du syndicat transfair, à Keystone-ATS. Seuls les salaires très élevés sont exclus.

Prime de 200 francs

Par contre, une prime unique de 200 francs, respectivement de 100 francs pour les personnes travaillant à un taux inférieur à 50%, sera versée en mai aux employés dont les rapports de travail sont ininterrompus depuis au moins le 1er juillet 2020 et se poursuivent au moins jusqu'au 31 mai 2021. Enfin, la suppression de jours de vacances pour 2021 est abandonnée.

Ces mesures s'inscrivent dans le cadre de la crise du coronavirus qui a plongé l'entreprise ferroviaire dans une situation financière 'tendue', malgré les aides de la Confédération. Les négociations se poursuivent pour CFF Cargo.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus