Malgré une solide performance, l'industrie MEM s'inquiète

L'industrie suisse des machines, équipements électriques et métaux a enregistré une solide ...
Malgré une solide performance, l'industrie MEM s'inquiète

Malgré une solide performance, l'industrie MEM s'inquiète

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

L'industrie suisse des machines, équipements électriques et métaux a enregistré une solide croissance au premier semestre. La branche voit toutefois les nuages s'amonceler à l'horizon et craint pour l'évolution de ses activités, indique la faîtière Swissmem mardi.

Sur les six premiers mois de l'année, les entrées de commandes ont bondi de 10,1% et se trouvent environ 30% au-dessus du niveau d'avant crise, soit du dernier trimestre 2019.

Le chiffre d'affaires a progressé de 12,1%, les grandes comme les petites et moyennes entreprises (PME) ont profité de la solide conjoncture, et cela devrait continuer d'être le cas au cours de la deuxième moitié de l'année.

Les exportations ont quant à elle crû de 9,0% à 36,5 milliards de francs, portées par une croissance à deux chiffres en Asie (+14,1%) et une solide performance en Europe (+8,5%) et aux Etats-Unis (+7,5%). Par catégorie de produits, les métaux (+13,3%), l'électrotechnique et l'électronique (+8,9%) tout comme les instruments de précision (+7,6%) et la construction de machines (+7,4%) ont tous vu les ventes à l'étranger progresser.

Les capacités étaient utilisées à 90,3% au deuxième trimestre, selon le sondage KOF, mais un léger repli a été essuyé un juillet, à 89,5%, un chiffre néanmoins supérieur à la moyenne à long terme, établie à 86,2%.

Les nuages s'amoncellent

Malgré cette évolution 'réjouissante' des activités, il y a néanmoins 'peu de raisons d'être euphorique', note l'organisation dans son communiqué.

Les difficultés dans les chaînes d'approvisionnement, la hausse drastique des prix des matières premières et de l'énergie et la dépréciation de l'euro pèsent sur les marges des entreprises du secteur. A cela s'ajoutent les risques de pénurie énergétique cet hiver, une situation qui doit 'être absolument évitée', car cela mettrait 'les emplois en péril'.

Les perspectives se sont détériorées parmi les membres de la faîtière: 30% des entreprises s'attendent ainsi à une baisse des commandes de l'étranger au cours des douze prochains mois et elles ne sont plus que 29% à tabler sur une progression, contre 35% au trimestre précédent.

Le pessimisme s'illustre aussi dans l'indice des directeurs d'achat en zone euro, le principal marché pour l'industrie MEM suisse. Il a chuté en juillet sous la zone de croissance pour la première fois depuis mi-2020.

Entre avril et juin, 320'900 personnes étaient employées dans l'industrie MEM en Suisse, soit 2,4% de plus que lors du deuxième trimestre 2021. Les offres d'emplois dans le secteur ont bondi de 32% sur un an.

/ATS
 

Actualités suivantes