Malgré des ventes en baisse, Holcim a soigné sa rentabilité en 2023

Le géant des matériaux de construction Holcim, qui a souffert de la cession de ses activités ...
Malgré des ventes en baisse, Holcim a soigné sa rentabilité en 2023

Malgré des ventes en baisse, Holcim a soigné sa rentabilité en 2023

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Le géant des matériaux de construction Holcim, qui a souffert de la cession de ses activités dans le ciment en Inde et au Brésil, a dégagé un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) récurrent record de 4,76 milliards de francs, en hausse de 0,2%.

Le chiffre d'affaires net s'est contracté de 7,5% sur un an à 27,09 milliards de francs, a précisé mercredi Holcim. Outre les cessions, la recul s'explique aussi par la vigueur du franc. A taux de change et périmètre de consolidation comparables, les revenus ont présenté une croissance de 6,1%.

Le bénéfice net s'est lui contracté de 7,5% à 3,06 milliards de francs. En 2022, Holcim avait bénéficié d'un gain exceptionnel de 1,5 milliard à la faveur de la vente de ses activités dans le ciment en Inde. Alors que l'Ebit récurrent, indicateur de référence utilisé par le géant basé à Zoug qui ne tient pas compte d'éléments uniques tels que les charges de restructuration ni les dépréciations d'actifs, a augmenté marginalement, la marge correspondante est passée de 16,3% à 17,8% sur l'exercice sous revue.

Les actionnaires bénéficieront du solide résultat, le conseil d'administration leur proposant à la prochaine assemblée générale le versement d'un dividende réhaussé de 30 centimes à 2,80 francs par action. Le groupe de Suisse centrale entend aussi lancer cette année un nouveau programme de rachat d'actions à hauteur de 1 milliard de francs.

La performance s'est révélée supérieure aux attentes des analystes. Sondés par l'agence AWP, les experts avaient en moyenne anticipé un chiffre d'affaires net de 26,98 milliards de francs, un Ebit récurrent de 4,72 milliards, la marge correspondante devant s'établir à 17,5%, ainsi qu'un dividende de 2,66 francs par action.

Evoquant l'exercice en cours, Holcim se veut optimiste, tablant sur de nouveaux progrès. Le chiffre d'affaires devrait présenter une croissance organique supérieure à 4%. De nouvelles acquisitions devraient quant à elles contribuer à une hausse supplémentaire de plus de 2%. L'EBIT récurrent sur une base comparable devrait en parallèle augmenter plus que proportionnellement et la marge afférente grimper à 18%. Les liquidités disponibles devraient elles dépasser les 3 milliards de francs.

Fin janvier, Holcim avait annoncé à la surprise générale l'autonomisation l'an prochain de ses activités nord-américaines et leur introduction en Bourse. Les programmes d'investissement de plusieurs milliards de dollars du gouvernement américain sont à l'origine de cette décision: 'Ils entraîneront des dépenses sans précédent pour l'industrie du bâtiment au cours des huit à dix prochaines années', avait alors déclaré Jan Jenisch, président du conseil d'administration de Holcim. Selon lui, la scission est nécessaire pour exploiter pleinement le potentiel et prendre son envol.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus