Lighthizer: ne pas « changer » la Chine, mais l'ouvrir au commerce

Le gouvernement américain ne souhaite pas changer le système économique chinois, s'est défendu ...
Lighthizer: ne pas « changer » la Chine, mais l'ouvrir au commerce

Lighthizer: ne pas

Photo: KEYSTONE/FR170079 AP/CLIFF OWEN

Le gouvernement américain ne souhaite pas changer le système économique chinois, s'est défendu mardi le représentant américain au commerce. Mais Washington veut limiter les préjudices pour les Etats-Unis et ouvrir davantage la Chine à la concurrence étrangère.

'Cela semble marcher pour eux (...). Mais je dois être dans une position où les Etats-Unis peuvent s'en accommoder, où les Etats-Unis ne sont pas des victimes, et c'est là notre rôle', a expliqué Robert Lighthizer devant la chambre de commerce des Etats-Unis.

M. Lighthizer participera jeudi et vendredi à d'importantes discussions en Chine sur le commerce, au côté du secrétaire au trésor Steven Mnuchin, du secrétaire au commerce Wilbur Ross, du conseiller à la Maison-Blanche sur le commerce Peter Navarro et du conseiller économique de la Maison-Blanche Larry Kudlow.

Wilbur Ross a déclaré mardi que le président américain Donald Trump était prêt à imposer des taxes à la Chine si cette délégation ne parvenait pas à un règlement négocié pour réduire les déséquilibres commerciaux. S'exprimant sur la chaîne CNBC, il a dit avoir 'quelque espoir' que des accords pourront être conclus avec Pékin.

La Chine se déclare ouverte à des négociations commerciales avec les Etats-Unis depuis que Donald Trump a proposé d'imposer des droits de douane sur 50 milliards de dollars de produits chinois exportés aux Etats-Unis et menace d'imposer des droits supplémentaires sur 100 milliards. Pékin a répliqué en imposant des taxes sur une série de produits américains.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus