Les voitures électriques devront faire du bruit dès la mi-2019

Les voitures électriques devront faire du bruit sur les routes helvétiques dès la mi-2019, ...
Les voitures électriques devront faire du bruit dès la mi-2019

Les voitures électriques devront faire du bruit dès la mi-2019

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les voitures électriques devront faire du bruit sur les routes helvétiques dès la mi-2019, rapporte la NZZ am Sonntag. La Suisse a repris la législation européenne.

Un système acoustique, générant des bruits de moteur par des haut-parleurs externes étanches à l'eau, doit être installé, a indiqué Thomas Rohrbach, porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU), confirmant à Keystone-ATS l'information du journal alémanique. Cela s'appliquera aux nouveaux modèles.

Cela vaudra aussi pour les nouveaux véhicules à pile à combustible et aux voitures hybrides. A partir de 2021, les modèles fonctionnant avec l'ancienne technologie devront aussi être tous être vendus avec ce nouvel équipement ('Acoustic Vehicle Alerting System'). En revanche, les voitures électriques déjà en circulation ne devront pas être adaptées.

Le son émis par les haut-parleurs est cependant nettement plus faible que le bruit engendré par les moteurs à benzine ou diesel. Cette mesure ne constitue donc pas une nouvelle brèche dans la problématique du bruit, selon le porte-parole de l'OFROU.

Important pour les malvoyants

Ce système acoustique est très important pour les aveugles et malvoyants. Les modes de transport silencieux représentent en effet un grand danger pour cette catégorie de personnes, selon Alfred Rickli, porte-parole de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants.

La fédération veut cependant que la Suisse aille plus loin que les exigences de l'Union européenne (UE), notamment en obligeant les voitures à l'arrêt à faire du bruit. Les vélos électriques rapides devraient aussi être astreints à la nouvelle directive européenne. Sur les 4,5 millions de voitures répertoriées à la fin 2017 en Suisse, seules 15'000 d'entre elles étaient électriques et 67'000 hybrides.

L'OFROU relève que 98,5% des véhicules qui sont mises sur le marché en Suisse correspondent aux normes de l'UE. Faire cavalier seul s'avérerait relativement difficile à appliquer. Des accords devraient être résiliés.

Concernant les demandes de la Fédération des aveugles pour les vélos électriques rapides, le porte-parole précise qu'il n'y a rien de prévu sur ce plan-là en Suisse. Une éventuelle obligation de disposer d'un phare allumé de jour est à l'étude.

/ATS