Les plus de 55 ans sont aussi adeptes des messageries instantanées

Un quart des Suisses (26%) privilégient les services de messageries instantanées pour appeler ...
Les plus de 55 ans sont aussi adeptes des messageries instantanées

Les plus de 55 ans sont aussi adeptes des messageries instantanées

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Un quart des Suisses (26%) privilégient les services de messageries instantanées pour appeler leurs interlocuteurs. Et cette tendance ne se limite pas aux jeunes: les personnes plus de 55 ans suivent le mouvement, avec 20% d'entre eux qui recourent à ces alternatives.

La catégorie d'âge qui privilégie le plus souvent ces messageries comme moyen de communication est celle des 36-55 ans, avec 29%, révèle mardi un sondage du comparateur en ligne comparis.ch. Elle est suivie par les 18-35 ans (26%) et les plus de 55 ans (20%). L'enquête révèle aussi que la vidéo est particulièrement populaire.

Parmi les services de messageries, Whatsapp, qui appartient à Facebook, se taille clairement la part du lion avec 87% d'adeptes parmi les utilisateurs d'alternatives au téléphone. Il est suivi loin derrière par Skype, cité par 37% des usagers. Ce service, détenu par Microsoft, est particulièrement apprécié des plus de 55 ans (42%) et des moins de 35 ans (38%).

Les autres prestataires, comme Facebook-Messenger, Facetime (Apple), Viber, Google Hangouts et Threema, sont utilisés par moins d’un cinquième des utilisateurs.

Vidéo très appréciée

Les messageries instantanées sont particulièrement appréciées pour les appels vidéo: 68% des participants à l’enquête se servent de la fonction caméra. Par ailleurs, 11% des sondés voient, à chaque fois qu'ils le peuvent, leurs interlocuteurs quand ils les appellent. C'est auprès des jeunes que la visiophonie est la plus populaire: trois quarts des moins de 36 ans passent par la fonction vidéo.

Cet engouement croissant pour la visiophonie ne surprend pas Jean-Claude Frick, expert Numérique et Télécom chez comparis.ch, cité dans le communiqué: 'En Asie, la visiophonie fait depuis longtemps partie du quotidien. Etant donné qu’on trouve aujourd'hui une bonne caméra sur n’importe quel 'smartphone', la tendance à la communication vidéo va se renforcer'.

Pour son enquête, comparis.ch a interrogé en ligne 1049 personnes dans toute la Suisse durant le mois de janvier.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus