Les employés de l'hôtel Le Richemond veulent avoir voix au chapitre

Le personnel du Richemond, l'un des palaces historiques de la rade de Genève, est inquiet. ...
Les employés de l'hôtel Le Richemond veulent avoir voix au chapitre

Les employés de l'hôtel Le Richemond veulent avoir voix au chapitre

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le personnel du Richemond, l'un des palaces historiques de la rade de Genève, est inquiet. L'hôtel, terrassé par la crise liée à l'épidémie de Covid-19, envisage une fermeture temporaire. Les employés veulent être consultés en cas de licenciements massifs.

Il y a dix jours environ, le 5 étoiles avait indiqué songer à fermer temporairement afin de limiter ses pertes financières. Une solution qui conduirait au licenciement des 141 employés de l'hôtel. Lundi, le personnel, représenté par le syndicat SIT, est monté au front.

La direction a bien promis de réengager les personnes lors de la réouverture de l'établissement. Les employés veulent toutefois des garanties. Selon le SIT, l'idée de rénover l'hôtel a été émise voilà plusieurs mois. Le syndicat soupçonne les responsables de profiter de la crise sanitaire pour mener ses travaux.

Le SIT peut comprendre que ce chantier soit ouvert alors que l'hôtel est aux trois quarts vide. 'Mais se débarrasser sans ménagement de l'ensemble de son personnel, sans plan social, alors que l'hôtel se trouve en mains d'un milliardaire, ce n'est pas acceptable', a relevé la syndicaliste Marlene Carvalhosa Barbosa.

La crise liée à la pandémie de Covid-19 a mis à genoux Le Richemond. Le palace sort de mois catastrophiques selon ses dires. En avril et mai, le taux d'occupation de l'établissement a atteint péniblement les 10%. Selon la direction de l'hôtel, il n'y a par ailleurs aucun signe d'amélioration en vue.

/ATS
 

Actualités suivantes