Les « châteaux d'eau de montagne » de la planète menacés

Une équipe internationale de chercheurs avec participation suisse a classé les 78 systèmes ...
Les « châteaux d'eau de montagne » de la planète menacés

Les

Photo: KEYSTONE/EPA/OLIVIER MATTHYS

Une équipe internationale de chercheurs avec participation suisse a classé les 78 systèmes hydrographiques des glaciers de montagne du globe. Les plus importants sont aussi les plus menacés, selon cette étude publiée dans la revue Nature.

Les scientifiques ont recensé ces 'châteaux d'eau de montagne' par ordre d'importance pour les collectivités qui en dépendent, mais aussi en fonction de leur vulnérabilité aux changements environnementaux et socioéconomiques à venir, a indiqué mardi l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) dans un communiqué.

Ces systèmes, connus sous le nom de châteaux d'eau de montagne, accumulent et transportent l'eau à travers les glaciers, les accumulations de neige, les lacs et les cours d'eau. Ils fournissent de précieuses ressources en eau à 1,9 milliard de personnes dans le monde, soit environ un quart de la population de la planète.

L'étude, à laquelle des chercheurs du WSL et de l'Université de Zurich ont participé, montre que ces écosystèmes sont menacés, souvent gravement à cause des changements climatiques, d'une population en augmentation constante, de la mauvaise gestion des ressources en eau et d'autres facteurs géopolitiques.

Château d'eau de l'Asie

Globalement, c'est le système de montagne de l'Indus en Asie qui s'avère être le château d'eau le plus important, en fonction de la population qui en dépend. Il est composé de la chaîne montagneuse de l'Himalaya, couvrant une partie de l'Afghanistan, de la Chine, de l'Inde et du Pakistan. C'est également l'un des plus vulnérables.

Parmi les principaux systèmes de châteaux d'eau des autres continents figurent le sud des Andes, les Rocheuses, et les Alpes en Europe. Le Rhône, le Pô, le Rhin, la côte nord de la mer Noire et la côte nord de la mer Caspienne sont les plus importants pour l'Europe.

L'étude, rédigée par 32 scientifiques du monde entier, a été élaborée sous la direction de Walter Immerzeel et Arthur Lutz de l'Université d'Utrecht (NL).

“L'originalité dans notre travail est d'avoir évalué l'importance des châteaux d'eau en examinant non seulement la quantité d'eau qu'ils stockent et fournissent, mais également la quantité d'eau nécessaire en aval et l'étendue de la vulnérabilité de ces systèmes et des collectivités', commente le Pr Immerzeel, cité dans le communiqué.

Pour les auteurs, il est essentiel d'élaborer des politiques et des stratégies internationales de conservation et d'adaptation aux changements climatiques dans le cadre particulier des montagnes, pour préserver les écosystèmes et les populations en aval.

/ATS
 

Actualités suivantes