Les Suisses en passe d'adopter le nouvel article constitutionnel

Les Suisses sont très attachés à la sécurité alimentaire. Selon la première tendance de l'institut ...
Les Suisses en passe d'adopter le nouvel article constitutionnel

Les Suisses en passe d'adopter le nouvel article constitutionnel

Photo: Keystone

Les Suisses sont très attachés à la sécurité alimentaire. Selon la première tendance de l'institut gfs.bern diffusée par la RTS, 79% ont accepté dimanche de compléter la Constitution par un article sur le sujet.

Les premiers résultats définitifs vont dans ce sens. Le soutien est plus fort du côté romand. Genève, selon le dépouillement de 95% des bulletins de vote, a dit 'oui' à 88,4%. Fribourg l'a accepté à 85,17%, Neuchâtel à près de 87% et le Jura à 89,6%. Les Vaudois ont même été 92,3% à le plébisciter.

En Suisse alémanique, Nidwald a soutenu le texte par 75,6%, tout comme Lucerne (75,42%). Le plébiscite est un peu moins prononcé à Glaris (69,3%), tandis que la Thurgovie l'adopte à 71,4% et Bâle-Ville à 76,8%.

Les agriculteurs à l'origine

Le vote a été déclenché par une initiative populaire de l'Union suisse des paysans. Les initiants ont toutefois retiré leur texte au profit d'une proposition plus consensuelle concoctée par le Parlement.

Le nouvel article constitutionnel prend en compte toute la chaîne de production des denrées alimentaires, du champ à l'assiette. La Confédération devra créer les conditions pour préserver les bases de production agricole, notamment des terres agricoles, de même que veiller à une production adaptée aux conditions locales et utilisant les ressources naturelles de manière efficiente.

L'agriculture et le secteur agroalimentaire devront répondre aux exigences du marché, mais les relations commerciales transfrontalières contribuer au développement durable. Les denrées alimentaires devront être utilisées de manière à réduire le gaspillage.

Le Conseil fédéral, les associations environnementales, l'industrie agroalimentaire et tous les partis siégeant au Parlement ont milité pour le 'oui'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus