Les Dosto désormais parmi les trains les plus fiables des CFF

Lors de leur introduction, les trains à deux étages FV-Dosto ont connu des pannes. Ils font ...
Les Dosto désormais parmi les trains les plus fiables des CFF

Les Dosto désormais parmi les trains les plus fiables des CFF

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Lors de leur introduction, les trains à deux étages FV-Dosto ont connu des pannes. Ils font désormais partie des trains les plus fiables des CFF, selon des calculs de l'entreprise, dont se font l'écho la SonntagsZeitung et la Bahnrevue.

Les trains des CFF tombent en panne en moyenne tous les 13'000 kilomètres. Lors de leur premier mois de mise en service en automne 2019, les trains Dosto rencontraient eux des problèmes après quelque 3800 kilomètres.

Par la suite, la fiabilité des nouveaux trains développés par le constructeur ferroviaire Alstom-Bombardier n'a cessé de s'améliorer. En mai dernier, les pannes ne se produisaient plus que tous les 17'000 kilomètres environ. La fiabilité des trains Dosto était donc supérieure à la moyenne. Une porte-parole des CFF a confirmé dimanche ces chiffres à Keystone-ATS.

Outre les dérangements techniques, l'évaluation de la fiabilité tient compte, selon le fabricant des trains, des retards d'exploitation dus à des erreurs de manipulation, à des influences extérieures ou à des comportements inappropriés des passagers. La valeur est appelée distance moyenne entre les incidents ('Mean distance between incidents', MDBI).

Pas de virages plus rapides

L'introduction des trains Dosto, nouvellement développés, a été accompagnée de pannes techniques et de retards massifs. Les CFF avaient alors parlé d'un 'accouchement aux forceps' et critiqué en partie le fabricant. Au début, des portes se sont bloquées, le système d'exploitation est parfois tombé en panne et des problèmes sont survenus avec le chauffage et la climatisation. Les passagers se sont en outre plaints des secousses parfois désagréables dans les wagons.

Afin d'améliorer le confort des voyageurs, les CFF ont annoncé début juillet renoncer à rouler plus rapidement dans les virages avec ce train, comme cela était initialement prévu. Les réductions de temps de parcours prévues - cinq minutes entre Lausanne et Berne et deux minutes entre Winterthour (ZH) et St. Margrethen (SG) - ne pourront donc pas être réalisées comme prévu.

Les CFF ont acheté 62 rames à deux étages pour le trafic grandes lignes pour un montant d'environ 1,9 milliard de francs. Les nouveaux trains Dosto constitueront à l'avenir la plus grande flotte des CFF. Avec jusqu'à 1300 places assises sur une longueur allant jusqu'à 400 mètres, ils offrent une capacité accrue.

/ATS
 

Actualités suivantes