Les CFF font de bons résultats en 2018, en hausse de 42,5%

Les CFF ont enregistré un résultat positif de 568 millions de francs en 2018, soit 42,5% de ...
Les CFF font de bons résultats en 2018, en hausse de 42,5%

Hausse de 42,5% et résultat record pour les CFF l'an passé

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Les CFF ont enregistré un résultat record de 568 millions de francs en 2018, soit 42,5% de plus qu'en 2017. Les travaux d'entretien n'ont jamais été aussi nombreux, ce qui s'est ressenti sur la ponctualité, en particulier en Suisse romande et au Tessin.

Ce résultat record est notamment dû au programme d'économies RailFit20/30, a expliqué mardi devant les médias à Berne le CEO du groupe, Andreas Meyer. Et de préciser que sur les 568 millions de francs de bénéfices, 102 proviennent des secteurs Trafic régional (48) et Infrastructure (53). Conformément aux dispositions légales, ils seront affectés à des réserves spéciales.

Ces bons résultats ont permis aux CFF d'allouer 80 millions de francs pour des billets dégriffés, contre les 50 initialement prévus. En tout, 5,5 millions de ce type de titres de transport ont été vendus en 2018. Pour 2019, les CFF entendent attribuer plus de 100 millions de francs pour les billets dégriffés.

Ponctualité

Toutes catégories confondues, les CFF ont vendu l'an passé plus de 100 millions de billets, une première. Le nombre de détenteurs d'abonnement a lui aussi progressé. Quelque 490'000 personnes étaient en possession d'un abonnement général (+ 2,1%) et 2,6 millions d'un abonnement demi-tarif (+ 2,6%). Le nombre de passagers transportés chaque jour a également augmenté (+ 0,8%) pour s'établir à 1,25 million.

Côté ponctualité en revanche, le tableau est un peu plus sombre. Outre en Suisse romande et au Tessin, elle n'a pas donné satisfaction au 4e trimestre, en particulier sur les lignes très sollicitées comme Berne-Zurich. Il y a toujours des difficultés en automne à cause de problèmes liés à l'humidité, a relevé M. Meyer.

En moyenne, 90,1% (-0,1 point) des voyageurs sont arrivés à l'heure et 97% ont pu prendre leur correspondance. Il s'agit du second meilleur résultat depuis le début des mesures, a souligné le patron des CFF. Ce résultat aurait été moins bon si tous les trains duplex de Bombardier pour le trafic grandes lignes étaient en service. Ils sont en effet quatre fois moins fiables que les trains les moins fiables actuellement en service, a reconnu M. Meyer.

CFF Cargo dans le noir

CFF Cargo a retrouvé les chiffres noirs en 2018 et affiche un bénéfice de 12,9 millions. Les mesures d'assainissement et d'amélioration de la performance ont en partie contribué à ce résultat. Des effets uniques, dont la vente de matériel roulant, ont également joué un rôle.

Depuis le 1er janvier 2019, CFF Cargo est une société indépendante du groupe CFF. Elle ne touche plus de subventions de la Confédération, a rappelé M. Meyer.

Bénéfices aussi pour les employés

Dans un communiqué publié mardi, le syndicat du personnel des transports (SEV) 'prend acte avec satisfaction' des bons résultats 2018. Il rappelle tout de même que 446 postes à temps complet sont passés à la trappe dans le cadre du programme d'économies RailFit20/30, qui a permis d'obtenir un tel résultat.

S'il salue la volonté des CFF de reverser une partie des bénéfices à la clientèle sous forme de billets dégriffés, le syndicat exige une 'participation substantielle pour le personnel', qui a rendu possible une telle augmentation de la productivité et du bénéfice en travaillant notamment en sous-effectifs dans certains domaines.

Cela a sans doute eu un impact sur la satisfaction du personnel, qui était en baisse l'an passé. M. Meyer a quelque peu tempéré cette baisse en notant que le questionnaire de satisfaction avait été envoyé alors que des discussions sur le renouvellement de la Convention collective de travail (CCT) étaient en cours de même qu'un assainissement de la caisse de pension.

Finalement, la division Immobilier a enregistré une baisse attendue des recettes issues de la vente de biens immobiliers (107 millions contre 204 millions en 2017). Le chiffre d'affaires réalisé avec des tiers dans les 32 plus grandes gare a en revanche crû de 3,7% pour s'établir à 1,69 milliard.

/ATS
 

Actualités suivantes