Le secteur événementiel redoute une « nouvelle saignée »

Les perspectives sont 'sombres' pour le secteur de l'événementiel, assure Christoph Kamber ...
Le secteur événementiel redoute une « nouvelle saignée »

Le secteur événementiel redoute une

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Les perspectives sont 'sombres' pour le secteur de l'événementiel, assure Christoph Kamber, interrogé par Le Temps. Le président de l'association Suisse LiveCom Expo Event, faîtière de la branche, dit ne pas s'attendre à un retour à la normale avant 2022-2023.

'Si la situation ne s'améliore pas d'ici à cet été, je redoute une nouvelle saignée' qui pourrait être pire que celle de l'an dernier, martèle M. Kamber dans cette interview parue dans l'édition de lundi du journal. 'Sans chiffre d'affaires, les réserves s'épuisent et il n'y a plus qu'à mettre la clé sous la porte.'

'Nous sommes en train de perdre beaucoup de savoir-faire qu'il sera difficile de réactiver après la pandémie, lorsqu'il sera le plus nécessaire', ajoute le président de Suisse LiveCom Expo Event. 'Cela nous rend plus fragiles par rapport à la concurrence étrangère.'

M. Kamber appelle aussi à une accélération des campagnes de vaccination et enjoint les autorités à se tenir prêtes à distribuer les doses lorsqu'elles arrivent, parce que 'nous n'avons plus le temps d'attendre'. Il verrait d'un bon oeil un 'passeport Covid' permettant à la population de fréquenter à nouveau des événements.

Proposition 'limitée'

La faîtière a obtenu mi-mars l'inscription dans la loi Covid d'aides financières possibles pour des manifestations supracantonales qui se verraient annulées entre le 1er juin 2021 et le 30 avril 2022 en raison de la pandémie, rappelle M. Kamber. C'est un premier 'succès', mais 'notre proposition a été sévèrement limitée'.

'Je regrette la mise en place de formalités individuelles, qui font que de nombreuses manifestations ne pourront pas bénéficier de cette garantie', détaille le président de Suisse LiveCom Expo Event. 'Il est aussi problématique que pour les événements locaux les aides dépendent de la compétence des cantons. Cela implique des différences de traitement.'

En 2020, plus de 17'000 projets ont été annulés dans le secteur de l'événementiel, se traduisant par une chute de 57% du chiffre d'affaires, communiquait début mars LiveCom Expo Event. Près de 4460 emplois ont été supprimés en 2020, leur nombre tombant à 18'540. Environ 220 entreprises ont par ailleurs cessé leurs activités ou se sont complètement réorientées.

/ATS