Le rachat de la Bourse de Madrid a soutenu SIX au 1er semestre

SIX Group a connu un début d'année mitigé en termes de développement des affaires, générant ...
Le rachat de la Bourse de Madrid a soutenu SIX au 1er semestre

SIX Group a connu un début d'année mitigé en termes de développement des affaires, générant néanmoins davantage de recettes grâce à l'acquisition de la Bourse madrilène Bolsas y Mercados españoles (BME).

Le fournisseur de services financiers a soigné sa rentabilité opérationnelle brute, tandis que le bénéfice net a chuté en raison d'une base de comparaison défavorable.

Le chiffre d'affaires a bondi de 19,5% sur un an à 745,8 millions de francs, profitant de la pleine contribution de BME, racheté il y a un an, indique vendredi le groupe zurichois. Apurés de cet effet, les revenus affichent au contraire un tassement de 2,4%.

Cette contraction s'explique principalement par une volatilité moindre sur les marchés financiers, alors que l'activité s'était envolée au premier semestre 2020 après l'éclatement de la pandémie de coronavirus. SIX pointe également du doigt un intérêt moins marqué pour le négoce d'actions suisses, cotées pour la plupart à la Bourse de Zurich, dont le groupe est l'opérateur.

La croissance a été au rendez-vous pour toutes les divisions, selon les indications fournies par SIX, actif également dans le trafic de paiements, les services bancaires et l'information financière.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a bondi de près de moitié à 226,1 millions de francs, tandis que le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) a chuté de 29% à 153,8 millions. La différence entre les deux indicateurs s'explique par la baisse de la contribution des participations, dont Worldline. Le bénéfice net affiche une contraction de 41,3% à 108,2 millions de francs.

Aucune prévision chiffrée n'est fournie pour l'exercice 2021 dans son ensemble.

/ATS
 

Articles les plus lus