Le canton du Jura doit renflouer son fonds en faveur du tourisme

Le Gouvernement jurassien sollicite un crédit supplémentaire de 800'000 francs pour solder ...
Le canton du Jura doit renflouer son fonds en faveur du tourisme

Le canton du Jura doit renflouer son fonds en faveur du tourisme

Photo: KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

Le Gouvernement jurassien sollicite un crédit supplémentaire de 800'000 francs pour solder le découvert prévu du fonds du tourisme. La pandémie de Covid-19 a eu un impact important sur les recettes alimentant ce dernier, notamment sur la part de l’impôt sur le casino.

En 2020 déjà, la part de l’impôt sur le casino apparaissait de 330'000 francs inférieure au budget, a indiqué jeudi la Chancellerie d'Etat. Pour cette année, les prévisions laissent entrevoir en juin une nouvelle détérioration de 200'000 francs, tout en sachant que la situation du fonds était déjà délicate auparavant.

A fin 2021, le fonds du tourisme pourrait par conséquent afficher un découvert à hauteur de 800'000 francs, précise le communiqué du canton. C’est pourquoi, afin de régulariser la situation, le Gouvernement jurassien sollicitera prochainement devant le Parlement un crédit supplémentaire du même montant.

Erosion constante

Le fonds est affecté au subventionnement de Jura Tourisme, de Jura & Trois Lacs et des associations chargées d’entretenir chemins pédestres, pistes VTT, de ski de fonds et d’équitation. Il est aussi utilisé pour soutenir des projets de développement touristique, au bénéfice ou non de la loi fédérale sur la politique régionale.

Depuis 2013, la part de l’impôt sur le casino alimentant le fonds a subi une érosion tendancielle qui s’est brutalement aggravée avec la pandémie de Covid-19. En parallèle, les missions à charge de l’Etat, imposées en matière de tourisme par les législations fédérales et cantonales, ainsi que des tâches nouvelles se sont accrues.

Le fonds étant déficitaire depuis plusieurs exercices, l’équilibre n'a été atteint qu'à la faveur de prélèvements successifs sur la fortune qui s’élevait à 2,1 millions de francs en 2013, rappelle le communiqué. Celle-ci est désormais épuisée. D'où la nécessité de renflouer le fonds du tourisme.

/ATS
 

Actualités suivantes