Le canton de Genève proclame à son tour l'état de nécessité

Le canton de Genève proclame à son tour lundi l'état de nécessité pour lutter contre l'épidémie ...
Le canton de Genève proclame à son tour l'état de nécessité

Le canton de Genève proclame à son tour l'état de nécessité

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le canton de Genève proclame à son tour lundi l'état de nécessité pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Tous les commerces et établissements publics ne fournissant pas des services essentiels seront fermés dès 18h00.

'Le Conseil d'Etat a pris ce matin des mesures fortes de restriction pour gagner en vitesse. Genève sera en semi-confinement', a déclaré devant les médias le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers. Ces mesures sont prises en suivant l'avis des autorités sanitaires et, dans la mesure du possible, en respectant la coordination nationale, afin de ne pas brouiller le message, a-t-il précisé.

Concrètement, les commerces fermeront lundi dès 18h00. Resteront ouverts les commerces alimentaires, les pharmacies, les drogueries, les stations-service et les kiosques. Les marchés alimentaires seront autorisés.

Les restaurants et bars seront fermés dès 18h00, jusqu'au 29 mars. Ils pourront offrir un service à l'emporter ou à domicile, dans le respect des distances sociales. Les hôtels resteront ouverts, tout comme les lieux d'hébergement d'urgence. En revanche, les cinémas, théâtres, centres sportifs et tout autre lieu de loisirs seront fermés. La prostitution est interdite.

Premier canton à le faire, Genève va aussi restreindre la liberté de réunion. Les manifestations et rassemblements publics ou privés, à l'intérieur ou en extérieur de plus de cinq personnes sont interdits, a fait savoir le conseiller d'Etat Mauro Poggia, en charge du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES). Les réunions professionnelles sont admises.

/ATS
 

Actualités suivantes