Le Groupe Saint-Paul supprime 30 emplois dans l'imprimerie

Le Groupe Saint-Paul, qui édite notamment La Liberté, supprime quelque 30 postes en restructurant ...
Le Groupe Saint-Paul supprime 30 emplois dans l'imprimerie

Le Groupe Saint-Paul supprime 30 emplois dans l'imprimerie

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Groupe Saint-Paul, qui édite notamment La Liberté, supprime quelque 30 postes en restructurant complètement son activité dans l'imprimerie. Celle-ci sera concentrée à Bulle où l'entreprise fribourgeoise prévoit d'investir près de 3 millions de francs.

La réorganisation, qui implique la fermeture de l'imprimerie St-Paul à Fribourg au 1er janvier 2022, constitue une réponse à la chute du marché et aux conséquences de la crise du Covid-19, a indiqué le Groupe St-Paul jeudi. Ni la régie publicitaire ni les journaux (La Liberté, La Gruyère, Le Messager et La Broye) ne sont touchés.

L'activité imprimerie, conduite via la société media f, compte quatre sites de production, à Fribourg, Bulle, Estavayer-le-Lac (FR) et Montreux (VD). Elle occupe environ 85 emplois en équivalents plein-temps, dont 55 sont actifs dans les locaux historiques du boulevard de Pérolles du chef-lieu cantonal fribourgeois.

Effet coronavirus

Ces derniers sont jugés inadaptés. Du coup, les activités seront concentrées à Bulle dès 2022, où une cinquantaine d'emplois subsisteront. Le site d'Estavayer-le-Lac disparaîtra, celui de Montreux, petit, sera maintenu. Les postes à supprimer le seront via des retraites anticipées, des départs naturels et des licenciements.

Comme l’ensemble des acteurs suisses des arts graphiques, le secteur d’activité imprimerie de la société media f a lourdement souffert ces dernières années de l’érosion des affaires, principalement en raison de mutations structurelles, explique le Groupe St-Paul. Le chiffre d'affaires de ce dernier a chuté d'un cinquième en 2020.

La crise du coronavirus, qui sévit depuis le mois de mars, puis la deuxième vague pandémique, arrivée avec l'automne, n'ont fait qu'accentuer une baisse 'brutale' du volume des affaires constatée depuis plusieurs années, poursuit le communiqué. Un plan social est par ailleurs en voie d'élaboration avec la commission d'entreprise.

Arrêt de la rotative

La fermeture de l'imprimerie St-Paul à Fribourg met fin à 150 ans d'histoire, relève La Liberté dans ses colonnes Outre des effectifs qui ont fondu en un peu plus de dix ans, le site de Fribourg a subi à fin 2014 l'arrêt de la rotative qui imprimait notamment La Liberté, les Freiburger Nachrichten et La Gruyère.

A Bulle, l'investissement concerne la modernisation des locaux et des outils de production, tant dans les secteurs offset que numérique. La transformation du site gruérien (GlassonPrint) interviendra entre 2021 et 2023. Elle permettra 'aux équipes de relever les défis futurs dans des conditions optimales'.

Au total, le Groupe Saint-Paul emploie quelque 300 personnes, pour 244 postes à temps plein. Pour mémoire, une réorganisation lancée à fin 2017 avait réuni les activités d’imprimerie des quatre sites (Fribourg, Bulle, Estavayer-le-Lac et Montreux) au sein de l'entité media f.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus