Le FSB juge la banque JPMorgan comme la plus dangereuse

JPMorgan est la banque présentant le plus de risques pour la stabilité du système financier ...
Le FSB juge la banque JPMorgan comme la plus dangereuse

Le FSB juge la banque JPMorgan comme la plus dangereuse

Photo: KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

JPMorgan est la banque présentant le plus de risques pour la stabilité du système financier international. L'établissement américain mène la liste des 30 instituts mondiaux présentant des risques systémiques, au rang desquels figurent UBS et Credit Suisse.

Dévoilée mardi par le Conseil de stabilité financière (FSB), la liste appelée G-SIB et actualisée chaque année, compte 5 catégories de banques. Aucun établissement ne figure dans le niveau supérieur, soit celui des établissements nécessitant un taux de fonds propres pondérés des risques supérieur de 3,5 points de pourcentage aux exigences fixées par le Comité de Bâle.

JPMorgan figure seul dans la catégorie 4, soit celle des instituts qui doivent disposer d'une base de capitaux propres dépassant de 2,5 points de pourcentage celle applicable aux banques normales. Citigroup quitte en revanche ce groupe, la banque américaine rejoignant celui des établissements dont le taux de fonds propres doit être supérieur de 2 points à celui des instituts normaux.

Cette catégorie 3 compte également en son sein l'allemande Deutsche Bank, la britannique HSBC et l'américaine Bank of America. La française BNP Paribas, auparavant intégrée à ce dernier groupe, passe désormais dans la catégorie deux, laquelle recense désormais trois banques chinoises, soit deux de plus qu'un an auparavant.

UBS et Credit Suisse en dernière catégorie

Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) est ainsi rejointe pas ses compatriotes Bank of China et China Construction Bank. Si ces deux derniers établissements affichaient déjà une taille respectable, ceux-ci apparaissent dans la liste du FSB du fait de l'importance accrue de leurs liens avec le système financier international.

Les deux grandes banques suisses, Credit Suisse et UBS, se retrouvent quant à elles dans la catégorie 1, soit celle des établissements nécessitant un taux de fonds propres supérieur de 1 point de pourcentage à celui des banques normales. L'an dernier, Credit Suisse figurait encore dans le groupe deux.

La Banque royale du Canada (RBC) a rejoint cette année la liste du FSB, organisation qui siège à la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle. En revanche, celle-ci ne comprend plus le groupe français BPCE, l’organe central commun à la Banque populaire et la Caisse d'épargne.

/ATS