Lausanne prend des mesures pour éviter une pénurie

A son tour, la Ville de Lausanne prend des mesures pour éviter une pénurie d'énergie cet hiver ...
Lausanne prend des mesures pour éviter une pénurie

Lausanne prend des mesures pour éviter une pénurie

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

A son tour, la Ville de Lausanne prend des mesures pour éviter une pénurie d'énergie cet hiver. La capitale vaudoise réduit le chauffage des bâtiments de son administration, éteint certains parcs et bâtiments. Les éclairages de Noël sont maintenus, mais réduits.

Après les annonces des cantons de Neuchâtel ou de Valais, mais aussi de villes comme Zurich, Lausanne a indiqué jeudi qu'elle allait diminuer le chauffage de son administration. Il sera abaissé à 20,5 degrés dans les bureaux et les temples, à 18 degrés dans les ateliers, couloirs et salles de gymnastique.

Par rapport aux précédents hivers, cela correspond à une diminution de deux à trois degrés en fonction des bâtiments, a expliqué jeudi devant la presse Xavier Company, le municipal en charge des Services industriels de Lausanne (SiL).

Ces baisses correspondent à une économie d'énergie de 15 à 20% en matière de chauffage, dans la lignée de l'objectif de la Confédération (15% d'économie). Jugée 'indispensable', cette mesure sera mise en oeuvre dès octobre.

Concernant l'éclairage public, l'élu des Verts a relevé que la Ville avait 'peu de marge de manoeuvre' et devait se conformer à des obligations cantonales ou fédérales, par exemple pour éclairer les passages piétons. Il a souligné qu'une extinction généralisée n'était de toute façon pas souhaitée, l'éclairage public répondant à un besoin de sécurité, particulièrement en milieu urbain.

Garder un Noël festif

Les autorités lausannoises ont toutefois procédé à une 'pesée des intérêts' pour prendre des mesures 'acceptables' et possibles techniquement. Certains sites seront ainsi éteints dès octobre, comme les parcs de Milan et de l'Elysée, la place de la Navigation ou encore l'éclairage piétonnier des quais d'Ouchy et de Belgique.

Il en sera de même pour certains monuments 'emblématiques': cheminée de Pierre-de-Plan, pavillon Thaï et tour Haldimand. Seules la Cathédrale et l'église St-François resteront illuminées, mais jusqu'à 23h00 seulement.

Les éclairages de Noël seront maintenus, sachant qu'ils consomment relativement peu, soit l'équivalent de cinq ménages, a expliqué Xavier Company. 'Nous avons aussi voulu maintenir un esprit festif, surtout après deux hivers marqués par le Covid-19', a-t-il relevé. Ces éclairages seront toutefois installés sur moins de rues et sur une période plus courte.

Le festival Lausanne Lumières et Bô Noël, subventionnés par la Ville, ont été approchés. Le premier a décidé de diminuer de 50% le nombre d'oeuvres lumineuses, tandis que le second planifie une réduction de 20% de sa consommation électrique.

A noter aussi que la Société coopérative des commerçants lausannois et le Trade Club Vaud ont pris les devants pour lutter, eux aussi, contre le gaspillage. Ils recommandent à leurs membres d'éteindre leurs vitrines et enseignes une heure après la fermeture, et de les rallumer seulement une heure avant l'ouverture.

'Faire sa part'

Avec ses annonces du jour, la Ville de Lausanne souhaite 'faire sa part et montrer l'exemple aux entreprises et ménages', a continué Xavier Company. Il a parlé d'une 'première salve de mesures', qui ne seront 'probablement pas les dernières'. Selon lui, il faut tout entreprendre pour éviter de devoir prendre 'des mesures plus contraignantes' dans les semaines à venir.

Il a précisé que des cellules de crise étaient en train d'étudier les risques concrets d'une pénurie, avec notamment des plans de délestage qui impliquent de couper à intervalles réguliers l'électricité de quartiers entiers. Lausanne communiquera à ce sujet en octobre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus